Éducation

L'allocation de rentrée scolaire : un coup de pouce pour plus de 15.000 familles de l'Yonne

Par Delphine Martin et Isabelle Rose, France Bleu Auxerre jeudi 18 août 2016 à 14:44

L'allocation de rentrée scolaire est versée à plus de 15 000 familles dans l'Yonne (photo d'illustration)
L'allocation de rentrée scolaire est versée à plus de 15 000 familles dans l'Yonne (photo d'illustration) © Maxppp -

L'Allocation de rentrée scolaire (ARS) est versée aujourd'hui à plus de 15.300 familles de l'Yonne. Cette aide de la Caisse d'allocation familiale est réservée aux familles les plus modestes. Et c'est un vrai coup de pouce. Parole de mamans.

La Caisse d'allocation familiale de l'Yonne verse l'ARS à plus de 15.300 familles dans l'Yonne cette année. Des familles modestes, qui recevront entre  363 euros et 396 euros par enfant de 6 à 18 ans.

Pour les fournitures, j'attends la prime"

Cette aide financière est indispensable pour Karima, une Auxerroise qui vit seule avec ses trois enfants âgés de 4 , 10 et 12 ans. Dans le budget du ménage, chaque centime compte, alors Karima attend le versement pour préparer la rentrée : "Pour les fournitures scolaires, les cahiers... j’attends la prime. Surtout pour ma fille  qui est au collège", explique-t-elle.

Pour les vêtements, Karima essaye plutôt d'étaler les achats tout au long de l'année, mais grâce à l'allocation de rentrée scolaire, elle peut acheter les articles les plus coûteux, notamment les tenues de sport : "Une paire de basket, on veut que ça tienne la route quand même. Un vêtement de sport aussi".

Cela me permet de leur payer des activités"

Mais malgré la prime, Karima est bien obligée de limiter les dépenses. Elle ne peut pas faire de folies et ses enfants le comprennent très bien, selon elle. Tout est une question de dosage : _"À partir du moment où on ne restreint pas tout. L'enfant peut comprendre !"._

Fatima, elle, n'a pas l'habitude d'attendre le versement de la prime pour faire ses courses de rentrée.

Elle préfère acheter avant pour profiter des bonnes affaires. "En général, j'achète les fournitures scolaires en juin. Les chaussures, les vêtements et les parkas, j'achète ça en juillet pendant les soldes", détaille cette maman de quatre filles de 7 à 11 ans.

Alors quand la prime de rentrée scolaire arrive, ça lui permet de revenir à l'équilibre dans ses comptes. "Et le reste me permet de leur payer une activité sportive", poursuit Fatima.

Fatima : "La prime sert à payer les activités de mes enfants"

Le coût moyen de la rentrée scolaire restera stable cette année, selon le dernier baromètre de Familles de France. Il s'élève à 190,24 euros pour un enfant entrant en sixième.

Le reportage d'Isabelle Rose

  - Radio France
© Radio France -