Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

L'application tourangelle Peetch cherche à se faire connaître

jeudi 9 mars 2017 à 5:00 Par Thomas Schonheere, France Bleu Touraine

Développée depuis deux ans à Tours, l'application Peetch permet à des élèves d'écrire ensemble une histoire tout en respectant une consigne fixée par le professeur. Ses créateurs organisent des ateliers pour se faire connaître.

Peetch permet aux enfants de s’exercer en suivant le modèle du "cadavre exquis"
Peetch permet aux enfants de s’exercer en suivant le modèle du "cadavre exquis" - Capture d'écran Peetch

Tours, France

L'aventure Peetch a débuté il y a tout juste deux ans, au cours d'un Start-up week-end organisé à Tours. L'idée d'adapter le "cadavre exquis" sur Internet et au sein des écoles remporte alors le concours de projets et permet à l'équipe de se lancer.

Ce que propose Peetch, c'est une plateforme Internet sur laquelle des élèves peuvent écrire, chacun leur tour, une partie de l'histoire déterminée à l'avance par leur professeur. L'enseignant, lui, peut choisir les consignes et donc le type d'exercice qu'il veut faire faire à sa classe. Par exemple : "Ecrire un conte en utilisant le passé composé." Des liaisons comme "Il était une fois", "soudain" ou "pendant ce temps" sont générées automatiquement pour guider les élèves et l'application permet à l'enseignant de signaler en temps réel les fautes d’orthographes. Pour les élèves les plus turbulents, il y a également un filtre à gros mots.

800 professeurs ont déjà testé l'application

"Tout ce qu'on propose avec Peetch, comme les différentes étapes d'un récit ou comment écrire un conte, est déjà dans le programme des primaires, explique Nicolas Brondin, l'un des créateurs de l'application. Il y a déjà des professeurs qui écrivent des histoires collaboratives, mais sur papier. Nous, ce que l'on apporte aux professeurs, c'est de faciliter ces exercices et que les élèves puissent plus facilement écrire tous ensemble." "Il y a une grosse transformation de l'école aujourd'hui, poursuit Elisa Hauet, elle aussi membre de l'équipe Peetch. Mais quand une école est équipée d'ordinateurs et de tablettes, il faut aussi des contenus. Ce serait quand même dommage d'utiliser seulement du Word..."

Aujourd'hui basée dans la zone d'activités Mame, la start-up revendique environ 800 utilisateurs pour son application. Pour monter en puissance et se faire connaître, Peetch organise donc des ateliers avec des professeurs, comme ce mercredi à Tours : "Quand les élèves sont devant leur feuille, ils bossent pour eux. Là, il y a une vraie collaboration", note Sylvie Cerruti, enseignante à Fondettes. François Jourdain, le directeur de l'école du Christ-Roi à Tours, a, lui testé Peetch avec ses élèves : "Cela apporte principalement de la motivation. J'avais des élèves qui étaient bloqués par la feuille blanche et qui, avec les propositions qui étaient faites, ont réussi à rejoindre des histoires qui étaient lancées. Au contraire, les enfants qui avaient tendance à écrire beaucoup ont du tenir compte des contraintes et cela les a aidé a structurer leur histoire."

La version bêta de l'application Peetch est en libre-accès depuis janvier dernier. Ses créateurs espèrent en lancer une version définitive et payante d'ici la fin de l'année.