Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

L'association Capital Filles recherche des marraines sur Belfort

lundi 28 mai 2018 à 19:04 Par Emilie Pou, France Bleu Belfort-Montbéliard

L'association Capital Filles s'implante à Belfort à la rentrée prochaine. Basée sur le principe du tutorat entre une marraine issue du monde de l'entreprise et une lycéenne venue de milieux modestes, l'association recherche encore des marraines.

L'association propose un système de tutorat entre jeunes filles et marraines
L'association propose un système de tutorat entre jeunes filles et marraines © Getty - .

Belfort, France

L'association Capital filles va accompagner des jeunes lycéennes l'année prochaine sur le Territoire de Belfort. Déjà présente dans 22 académies en France, et notamment à Besançon, elle s'implante donc dans le département.  Cette association, qui a été crée en 2011 par l'entreprise Orange, en partenariat avec l'Education nationale, a pour but d'accompagner des jeunes filles de milieu modeste dans leur parcours professionnel et surtout de les accompagner dans leurs choix d'orientation. 

Leur permettre d'avoir un réseau

L'association se base sur le tutorat: des jeunes filles sont accompagnées sur une année par une marraine. La jeune fille fait partie d'un lycée qui a été choisi par le rectorat et la marraine fait partie des entreprises partenaires, (ou d'autres). "L'idée c'est de les aider, d'avoir un premier réseau, car beaucoup d'entre elles ne connaissent pas ce milieu de l'entreprise" explique Ysé Bertin, chargée de mission pour Capital Filles auprès de l'académie de Besançon. 

Un accompagnement adapté aux besoins

"Cela ne demande pas forcément beaucoup d’investissement, tout dépend en fait de la demande de la jeune fille, de ce dont elle a besoin ça peut être un café de temps en temps, des coups de fil, ça peut être aussi beaucoup plus, tout dépend de comment fonctionne le binôme". Catherine Schulbaum, journaliste à France 3 Besançon, a parrainé une jeune fille: "Ma filleule s'appelle Nawel, elle est en Bac pro et elle voulait s'orienter vers le tourisme. Je l'ai donc accompagnée sur tous les salons, les portes ouvertes, dès qu'elle avait une question elle m'appelait. Je l'ai aussi accompagnée pour Parcoursup et ça n'a pas été une mince affaire. Au final, elle a eu le BTS qu'elle voulait". 

A Belfort, c'est le lycée Follereau qui a été choisi par le rectorat pour la rentrée prochaine. 6 ou 7 marraines se sont déjà fait connaître mais il en faudrait plus, au moins dix. Si vous êtes intéressée, les renseignements sont disponibles sur le site internet de Capital Filles