Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Il reste encore des places à Amiens pour "Booster", le nouveau dispositif destiné aux jeunes décrocheurs

jeudi 4 octobre 2018 à 8:54 Par Hajera Mohammad, France Bleu Picardie

L'association Unis-Cité d'Amiens Métropole lance un nouveau dispositif destiné aux jeunes décrocheurs. Le principe : coupler service civique et remise à niveau scolaire.

L’association Unis-Cité d'Amiens Métropole lance un nouveau dispositif destiné aux jeunes décrocheurs. Photo d'illustration
L’association Unis-Cité d'Amiens Métropole lance un nouveau dispositif destiné aux jeunes décrocheurs. Photo d'illustration © Maxppp - Maxppp

Amiens, France

C'est un nouveau dispositif lancé par l'antenne Unis-Cité d'Amiens Métropole, à destination des jeunes décrocheurs. "Booster" doit leur permettre d'exercer un service civique tout en suivant des cours pour leur offrir une remise à niveau scolaire.

Visites à domicile et cours de maths

"Le dispositif s'adresse aux jeunes mineurs de 16 à 17 ans qui sont en situation de service civique", résume  Ophélie Descamps, responsable de l'antenne Unis-Cité d'Amiens Métropole. Invitée de France Bleu Picardie ce jeudi matin, elle nous a dévoilé les détails de ce nouveau dispositif. "Il y a une dizaine de places pour les mineurs qui seront encadrés par une dizaine de majeurs".

Les candidats retenus rendront visite au domicile de personnes âgées isolées et "trois à quatre demi-journées par semaine, il y aura des cours de français, de mathématiques, d'anglais mais aussi des cours de théâtre ou de la danse", au lycée d'Acheuléen d'Amiens, le tout encadré par des enseignants de l'éducation nationale. La formation dure huit mois.

"Une expérience qui compte"

Le jeune en service civique touche 580 euros par mois. L'un des objectifs, selon Ophélie Descamps, est de ramener ces jeunes vers le circuit scolaire traditionnel : "C'est un axe important. L'idée c'est qu'à la fin, ils soient dans une formation qualifiante - pas forcément le Bac - ou alors un emploi". D'ailleurs, d'après elle, le service civique, est aujourd'hui un très bon argument à mettre en avant sur un CV : "Les employeurs sont de plus en plus attentifs, parce que c'est une vraie expérience qui compte, qui apprend beaucoup de chose sur le savoir-être, comme arriver à l'heure, prendre confiance en soi".

Un dispositif élargi à d'autres communes ? 

Le dispositif, financé par des fonds privé et par des collectivités, pourrait être déployé à l'avenir dans d'autres communes de l'académie d'Amiens, comme à Beauvais ou à Amiens et pourquoi pas dans l'Aisne.

Il reste encore des places pour participer à ce dispositif "Booster". Si un candidat veut s'inscrire, il peut contacter l'association Unis-Cité au 07 81 22 34 92 ou par courriel : amiens@uniscite.fr. La formation doit débuter le 15 octobre prochain.

"Un dispositif qui s'adresse aux jeunes mineurs de 16 à 17 ans" - Ophélie Descamps, responsable d'Unis-cité à Amiens métropole