Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Ecole d'architecture de Saint-Étienne prend la question du racisme à bras le corps pour sa rentrée

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

L'Ecole nationale supérieure d'architecture de Saint-Étienne fait sa rentrée avec une semaine d'intégration des étudiants sur le thème de la lutte contre les discriminations. Cette semaine se veut être la réponse à un incident raciste provoqué par un étudiant de l'école en juin 2020.

L'école nationale supérieure d'architecture de Saint-Etienne a été secouée par un incident raciste en juin 2020
L'école nationale supérieure d'architecture de Saint-Etienne a été secouée par un incident raciste en juin 2020 © Maxppp - PHOTOPQR/LE PROGRES

Une rentrée de plain-pied sur les questions de racisme et de discrimination : c'est ce que propose l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Saint-Étienne à ses étudiants avec une semaine thématique de débats, de conférences, de projections et d'exposition. Une réponse pédagogique à l'incident raciste provoqué par un élève de l'école en juin dernier. 

Miser sur la pédagogie face au racisme

Cette semaine "Architectes Citoyen(ne)s" a été bâtie en 10 jours par les enseignants, l’administration et les élus étudiants de l'ENSASE. Elle se veut être une réponse au blackface d'un étudiant blanc, venu maquillé en noir à une soirée, qui a secoué l'école en juin dernier. Après la condamnation, place donc à l'éducation et la sensibilisation des élèves : "on n'avait rien vu venir, reconnaît François-Xavier Baudet, élu étudiant en dernière année d'étude. On a pensé qu'il fallait vraiment nous apprendre, et que chacun prenne conscience que ces actes sont intolérables."

Cette semaine va aussi laisser une large place aux élèves eux-mêmes : "le but c'est qu'ils prennent la parole, rapporte l'élu étudiant. On veut de l'échange et du débat autour de ces questions." Le sujet reste douloureux dans les couloirs de l'établissement. Léo, un étudiant de deuxième année, l'admet : "le souci, c'est peut-être qu'il n'y a pas eu assez de réactions de notre part, en tant qu'élèves." Il souhaite que cette semaine fasse bouger les mentalités.

L'architecture au cœur des questions sociétales contemporaines

Du côté des enseignants, le projet est très bien accueilli. Pour Jean-Michel Dutreuil, doyen au conseil d’administration et architecte, les questions d'éthique constituent de toute manière le socle de l'enseignement dispensé dans l'école : "On explique à nos jeunes gens que ce métier n'est pas seulement une prestation de service. Il a une dimension d'intérêt public et collectif. L'architecture est impliquée dans les questions sociétales contemporaines." 

Pendant la semaine, il sera notamment question de sujets d'actualité récente, comme le mouvement de déboulonnage des statues dans l'espace public. Des associations comme la LICRA, la Ligue des droits de l'homme et le Défenseur des droits sont invitées, mais aussi des sociologues, des historiens et des documentaristes qui travaillent sur la question des discriminations

Choix de la station

À venir dansDanssecondess