Infos

L'école d'Ur en Cerdagne devrait finalement rouvrir ses portes

Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon mardi 30 août 2016 à 18:15

Salle de classe vide dans une école (illustration)
Salle de classe vide dans une école (illustration) © Getty - Jerome Gorin

L'inspection d'académie a décidé de fermer l'école d'Ur (Pyrénées-Orientales) à la rentrée. En cause : le faible nombre d'élèves. Mais le privé devrait prendre le relais.

À Ur, petite commune de Cerdagne, le maire est soulagé. Il a perdu son école à la fin de l'année scolaire, mais elle devrait rouvrir ses portes. Il ne restait en effet que cinq élèves dans une classe unique. Du coup, à cette rentrée ces enfants rejoignent le regroupement pédagogique intercommunal de Latour-de-Carol.

Francis Gantou craignait la mort du village. Une école, ce sont des rires et cris d'enfants pendant la récréation et leurs parents, qui les accompagnent, faisaient parfois quelques courses dans les rares commerces de la commune de Cerdagne.

Les locaux de l'école repris par l'enseignement privée

Aujourd'hui, les locaux sont vides. Mais ils devraient être confiés à une école privée. La mairie a été contactée par une association, pour ouvrir une maternelle pour des enfants de trois à six ans, a confié le premier édile à France Bleu Roussillon.

"Ça permettra de garder de la vie sur le village, d'avoir toujours des enfants dans notre cour d'école et de voir les parents qui les accompagnent. Ça permettra aussi de faire tourner les quelques commerces qui restent sur le village." Francis Gantou, maire d'Ur

L'association école libre de Cerdagne a été créée il y a quelques mois. Elle cherchait des salles de classes pour pouvoir exercer. C'est donc chose faite.

Une méthode alternative proposée à 14 enfants

Une enseignante et une spécialiste de la petite enfance vont pouvoir accueillir chaque jour 14 enfants. Elles vont leur proposer une méthode pédagogique alternative. "Rien à voir avec l'école traditionnelle" précise la directrice :

"On va utiliser tout un matériel sensoriel pour l'apprentissage de l'écriture et de la lecture. On va utiliser des lettres rugueuses, de petits plateaux avec du sable sur lesquels les enfants vont s'amuser à tracer les lettres. Le gros avantage, c'est que ces enfants auront acquis une autonomie suffisante pour s'adapter." Julie Banovic, directrice de l'école maternelle

L'école devrait ouvrir à Ur début octobre. Une dizaine d'enfants sont déjà en pré-inscription. L'enseignement n'est pas donné : 250 euros par mois et par élève.

Partager sur :