Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

L'école de Boulay-les-Ifs menacée de fermeture

dimanche 11 février 2018 à 20:48 Par Ronan Coquelin, France Bleu Mayenne

Le projet de la carte scolaire pour la rentrée prochaine envisage la fermeture de 29 classes contre 7 ouvertures. Elle prévoit notamment la fermeture de l’école de Boulay-les-Ifs. Rencontre avec des parents d'élèves inquiets.

Magali,Chantal et Sophie devant l'école de Boulay-les-Ifs menacée de fermeture
Magali,Chantal et Sophie devant l'école de Boulay-les-Ifs menacée de fermeture

Boulay-les-Ifs, France

C’est un coup dur pour les parents d’élèves du regroupement pédagogique intercommunal (RPI) de BOU.CHA.RA réunissant les écoles de Boulay-les-Ifs ,Ravigny et Champfrémont. L’unique classe de Boulay-les-Ifs, qui accueille quinze élèves du CP au CE2 est menacée de fermeture à la rentrée prochaine. Sa suppression engendrerait la fermeture pure et simple de l’école. Les élèves seraient alors répartis dans les écoles de Ravigny et Champfrémont.

Incompréhension chez les parents d'élèves

Cette mesure, envisagée par l’inspection académique n’a pas de sens pour Chantal, l’une des représentantes des parents d’élèves du RPI  estime "au vu des chiffres, de l’emplacement, qu'il sera difficile de réunir tout le monde dans les écoles de Ravigny et Champfrémont."

D'après elle, si l'école de Boulay-les-Ifs venait à fermer, les classes de Champfrémont et Ravigny seraient surchargées. La première pourrait regrouper six niveaux allant des TPS au CE1 et la seconde classe réunirait les élèves du CE2 au CM2. Chaque classe pourrait compter jusqu’à 27 élèves, Chantal redoute que  "l'enseignant ne soit pas toujours disponible pour les élèves en difficulté car il aura plusieurs niveaux à gérer."

Nos enfants ne sont pas des chiffres - Magali -

Magali est aussi en colère contre ce projet de carte scolaire, cette maman de deux enfants scolarisés à Ravigny et Boulay-les-Ifs dénonce les méthodes de l’inspection académique "elle fait uniquement des propositions au niveau des effectifs sans se préoccuper du terrain, nos enfants ne sont pas que des chiffres, ce sont des êtres humains."

Une perte de l'attractivité locale

L’autre préoccupation des parents d’élèves c’est de voir la vie locale déclinée, Sophie présidente de l’amicale redoute "la mort du bourg" , elle explique que "l’amicale fait beaucoup de manifestations pour les enfants, le marché de noël par exemple, alors si demain l’école ferme, les personnes extérieures ne viendront plus ici". 

D’ici la parution de la carte scolaire définitive le 20 février, les parents d’élèves et les élus des trois communes comptent bien se battre pour défendre l’école de Boulay-les-Ifs. Un conseil d’école est organisé ce mardi en présence du directeur académique. Un rassemblement aura lieu ce samedi à 11h devant l'école de Boulay-les-Ifs. Par ailleurs, une pétition a été lancée, à retrouver ici