Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L’école des Mines d’Albi choisit les conseils de discipline pour se protéger du Coronavirus

-
Par , France Bleu Occitanie

Des conseils de discipline se multiplient en ce moment à l’école des Mines d’Albi (Tarn). L’école veut éviter tout dérapage pendant la période d’intégration, au point de poursuivre des étudiants qui ont témoigné sur France Bleu Occitanie.

L' école des Mines d'Albi compte un millier d'élèves.
L' école des Mines d'Albi compte un millier d'élèves. © Radio France - SM

La tension monte dans les grandes écoles et les universités à propos du Coronavirus. Alors que de nombreuses structures sont obligées de fermer d’autres tentent de réagir. À l’université Champollion d’Albi, c’est la préfète en personne qui, jeudi, viendra faire la leçon. Catherine Ferrier va tenter de convaincre les étudiants d’être plus prudents dans un amphithéâtre de la fac de droit de la capitale tarnaise. 

Mais à l’école des Mines d’Albi, on a choisi la manière forte. Certains élèves sont convoqués en conseil de discipline pour tenter de mieux faire respecter les gestes barrières. Ils ont reçu les courriers hier, et évidemment les étudiants sont sous le choc. Ils parlent de "règne de la terreur". Des termes sans doute un peu exagérés, mais en tout cas le but est atteint. L’école a marqué un grand coup et a fait peur aux étudiants. Intransigeante, la direction veut tout faire pour empêcher les cas de Covid-19 et donc la fermeture de l’école. 

Témoin anonyme sur France Bleu identifié ? 

Et visiblement la direction des Mines ratisse très large. Un étudiant des Mines a témoigné il y a quelques jours sur l’antenne de France Bleu Occitanie. Il disait, sans qu’on cite son nom, juste son prénom : "On ne va pas se laisser abattre. On va essayer de feinter, de passer à travers. Notamment en allant dans des bars". Et bien cet étudiant est convoqué au mois d’octobre pour un conseil de discipline.

Le motif : il a porté atteinte à la réputation de l’école, en disant juste ce que beaucoup d’étudiants font. Une convocation sans même vérifier son identité auprès de la radio. D’ailleurs la direction est très réticente à l'idée de s’exprimer sur les modalités de cette rentrée particulière. Elle ne souhaite surtout pas revenir sur le sujet. 

L’école des Mines d’Albi n’est pas la seule à agir ainsi. Beaucoup d’écoles d’ingénieurs usent de ce moyen pour tenter d’encadrer la période très dangereuse de l’intégration. Et les conseils de discipline, avec exclusion, se multiplieraient partout en ce moment.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess