Éducation

L'école des mousses fait sa première rentrée dans le Cotentin

Par Jacqueline Fardel, France Bleu Breizh Izel et France Bleu Cotentin jeudi 1 septembre 2016 à 17:40

Cinquante élèves vont suivre les cours de l'Ecole des mousses pendant dix mois à Querqueville
Cinquante élèves vont suivre les cours de l'Ecole des mousses pendant dix mois à Querqueville © Radio France - Jacqueline Fardel

L'école mythique de la Marine Nationale ouvre une antenne à Querqueville pour cette année scolaire. Cinquante jeunes de 16 à 18 ans, venus de toute la France, ont fait leur rentrée ce jeudi 1er septembre.

C'est une rentrée particulière : la première de l'école des mousses, à Querqueville, sur le site de L’École des Fourriers.  Dans le Cotentin, quarante-et-un garçons et neuf filles, venus de la France entière, ont choisi cette voie. Ils sont âgés de 16 à 18 ans.

C'est une nouvelle vie donc pour l'école des mousses, école mythique qui a été créée en Bretagne en...1852. Elle avait été fermée en 1988 et a rouvert en 2009 à Brest. Une antenne supplémentaire ouvre donc cette année à Cherbourg dans un contexte évidemment particulier.

Tous les évènements de l'an dernier, les attentats, et les besoins d'augmenter les effectifs de la Marine Nationale ont entrainé la création de cette école à Cherbourg.

Le lieutenant de vaisseau Bouvart, directeur adjoint de l'Ecole des mousses à Cherbourg

Beaucoup le disent, après les attentats qui ont touché la France, ils ont voulu servir leur pays, s'engager. Les dossiers de candidature étaient nombreux : plus de 500 pour 220 places en tout au niveau national et pas un seul désistement.

82% des élèves s'engagent

Beaucoup de jeunes engagés dans L’École des mousses se trouvaient jusqu'ici en rupture scolaire, en difficulté familiale ou psychologique. Dans dix mois, les mousses devraient avoir atteint un niveau de seconde bac pro, après ils peuvent continuer dans l'armée. C'est plus de 82 % des élèves qui s'engagent à l'issue de cette formation.

Depuis la réouverture de L’École des mousses à Brest en 2009 ce sont plus de 1000 jeunes qui ont bénéficié de ce dispositif de formation spécifique