Éducation

L'école primaire Rousseau délocalisée dans un centre de loisirs à Perpignan

Par Suzanne Shojaei, France Bleu Roussillon mercredi 14 décembre 2016 à 19:53

Le centre de loisirs du Mas Bresson accueille temporairement les élèves de primaire de l'école Rousseau à Perpignan.
Le centre de loisirs du Mas Bresson accueille temporairement les élèves de primaire de l'école Rousseau à Perpignan. © Radio France - Suzanne Shojaei

Les classes de primaire de l'école Jean-Jacques Rousseau, à Perpignan, sont relogées temporairement dans un centre de loisirs. La sécurité du bâtiment de l'école est jugée incertaine.

C'est une mesure temporaire, mais déjà contestée. Les classes de primaire de l'école Jean-Jacques Rousseau, à Perpignan, ont déménagé lundi vers le centre de loisirs du Mas Bresson, près du péage sud.

Le retour à l'école Rousseau devait se faire mercredi, mais une commission indépendante chargée de vérifier la sécurité a jugé ce retour impossible. La sécurité n'est pas encore assurée au deuxième étage de l'école, en travaux depuis le printemps.

Beaucoup de changements en peu de temps

Certains parents d'élèves sont mécontents. "Les enfants ont besoin d'un temps d'adaptation, proteste Souad, mère de deux enfants. Depuis la rentrée de septembre, ça se bouscule pendant les travaux, il y a beaucoup de bruit. Ma fille m'a raconté qu'un jour, un morceau du plafond s'est effondré alors qu'ils travaillaient. Et maintenant, ils déménagent !" Selon cette mère d'élèves, il aurait fallu faire la rentrée de septembre hors de l'école. Autrement dit, déménager pendant toute la période des travaux, prévue pour deux ans.

"Un manque d'anticipation"

Même son de cloche au syndicat enseignant SNUipp. "Pourquoi ne pas avoir déménagé l'école dans des algecos, dès septembre?, se demande Gaëtan Jimenez, membre du syndicat. Ça n'aurait rien d'exceptionnel!" Pour lui, impossible de faire cours dans un bâtiment en travaux. Ce déménagement temporaire au centre du Mas Bresson ne change rien. "On a demandé aux enseignants de pondre un projet pédagogique adapté au centre de loisirs. C'est beaucoup de stress et de fatigue."

La mairie se justifie

Si les élus ont fait le choix de garder l'école dans ses locaux en travaux, c'est "pour garantir la proximité d'une école de quartier", explique Nathalie Beaufils, adjointe au maire en charge de l'éducation. "Sinon, il aurait fallu demander aux parents de se déplacer sur d'autres écoles." Quant aux conditions de travail au centre de loisirs du Mas Bresson : "Il y a un petit théâtre, des salles de sciences, d'arts plastiques, un grand parc. Les enfants sont accueillis dans de bonnes conditions, pour un court délai. S'il y a des problèmes de logistique, nous pouvons répondre aux besoins des enseignants."

Les classes de maternelles, elles, seront relogées deux jours à la rentrée des vacances de Noël, au centre de loisirs Les Castors. Les classes de primaires restent au Mas Bresson au moins jusqu'au 4 janvier.

"Les enfants travaillent dans de bonnes conditions au Mas Bresson", selon Nathalie Beaufils, adjointe au maire de Perpignan en charge de l'éducation. - Radio France
"Les enfants travaillent dans de bonnes conditions au Mas Bresson", selon Nathalie Beaufils, adjointe au maire de Perpignan en charge de l'éducation. © Radio France - Suzanne Shojaei