Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

VIDÉO - L'école Simone Veil à Brest inaugurée en présence de ses fils

L'école Simone Veil, qui regroupe les anciens établissements Algésiras et de Lyon, a été inaugurée à Brest ce vendredi après-midi. Ses fils Pierre-François et Jean ont dévoilé la plaque portant son nom.

Les fils de Simone Veil ont inauguré l'école de Brest qui porte son nom en présence du maire François Cuillandre et du député Richard Ferrand
Les fils de Simone Veil ont inauguré l'école de Brest qui porte son nom en présence du maire François Cuillandre et du député Richard Ferrand © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Brest, France

"Merci Simone Veil pour votre courage et vos combats. Vous serez un exemple pour nous, les futurs enfants de l'égalité et de la liberté" : c'est par ces mots d'élève que l'inauguration de l'école débute, avec un spectacle de danse. Le costume : un t-shirt "égalité-mixité", et le nom de Simone Veil au dos. 

Les enfants portent des t-shirts au nom de Simone Veil à l'occasion de l'inauguration - Radio France
Les enfants portent des t-shirts au nom de Simone Veil à l'occasion de l'inauguration © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

L'école, une question de transmission

Pour ses fils qui ont fait le déplacement, le fait d'inaugurer une nouvelle école au nom de leur mère n'est pas anodin. "On a parfois le sentiment qu'elle va finir par doubler Jules Ferry", lance Pierre-François Veil. "C'est un sentiment à la fois étrange, car on ne s'y attendait pas du tout, et de grande fierté". "Ce sont souvent des choix des enfants ou du conseil municipal, ça manifeste une affection pour notre mère que nous n'imaginions pas à ce point", ajoute-t-il. Pour l'école brestoise, parents, enfants, atsem, enseignants et maison de quartier ont été sollicités pour voter, avant que la mairie tranche.

C'est pour nous chaque fois très touchant et émouvant.

"Maman considérait simplement qu'il fallait travailler normalement", lance son frère Jean. "Elle n'était pas tellement contente quand nos bulletins de note nécessitaient qu'on les signe nous-mêmes, ce qui a pu arriver", plaisante-t-il."Peut-être car notre père était sévère et surveillait les notes, Maman était en revanche très attachée aux valeurs (...) Je pense qu'elle serait très touchée que ces valeurs essentielles pour elle soient reprises dans des parcours pédagogiques", explique Pierre-François Veil. 

Les élèves de l'école ont en effet abordé son parcours dès septembre en enseignement moral et civique, et y reviendront pendant l'année. "Au-delà d'accepter que des rues ou des esplanades portent son nom, la question de la transmission nous semble importante", conclut Jean Veil. 

Retour derrière le pupitre pour Jean et Pierre-François Veil - Radio France
Retour derrière le pupitre pour Jean et Pierre-François Veil © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait
Choix de la station

France Bleu