Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'éducation prioritaire renforcée se rebiffe dans le Pays de Montbéliard

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Nouvelle sectorisation, sureffectif, baisse des dotations, les deux collèges REP + du pays de Montbéliard, Anatole France à Bethoncourt et Lou Blazer à Montbéliard organisent une journée "collège mort" avec manifestation dans l'après-midi. Une école et un lycée se joindront à eux.

Un collège sans élèves ou presque ce mardi matin à Bethoncourt
Un collège sans élèves ou presque ce mardi matin à Bethoncourt © Radio France - Christophe Beck

"Nous ne sommes pas des privilégiés" clament les enseignants des collèges en éducation prioritaire renforcée dans le Pays de Montbéliard. Opération "collège mort" toute la journée à Bethoncourt et au collège Lou Blazer à la Petite Hollande. 

Au collège Anatole France de Bethoncourt, enseignants et parents d'élèves dénoncent une dotation horaire globale qui baisse (30 heures en moins en postes d'appuis qui permettent un suivi personnalisé des élèves en difficulté) alors que le collège ouvrira une nouvelle classe à la rentrée prochaine. 

"On nous a clairement expliqué qu'on a bénéficié de moyens supplémentaires trop longtemps. Du fait du contexte d'habitat difficile, nos élèves ont besoin de conditions de formation digne. C'est une question d'équité. Nos élèves n'ont rien fait pour mériter cela"., explique Anne Mansuy, professeur de technologie au collège de Bethoncourt, depuis 1984.  

A Bethoncourt, l'école élémentaire Nelson Mandela va également perdre son dernier poste supplémentaire qui permettait un suivi plus étroit des enfants. "L'argument de l'inspecteur d'académie est uniquement budgétaire pour donner des moyens aux classes de grande section. Ce qui est un effort louable. Mais on ne comprend pas qu'on mette en concurrence les écoles et collèges pour prendre des moyens et les mettre ailleurs", ajoute Ghislain Vançon du SNUIPP FSU. 

Deux rendez-vous sont programmés ce mardi après-midi dans le Pays de Montbéliard.  A Bethoncourt, parents et enseignants de l'école élémentaire Nelson Mandela (REP+ aussi) se joindront à leurs collègues du collège pour une manif commune vers 16h00.  

Et à la Petite Holande, parents et enseignants du collèges Lou Blazer, rejoints par des enseignants du lycée Germaine Tillon manifesteront contre le sureffectif dans ce collège de Montbéliard et la nouvelle sectorisation avec Voujeaucourt qui déshabille ce collège REP +.

On peut ajouter que le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, a annoncé ce mardi matin que les moyens de l'éducation prioritaire seraient maintenus à la rentrée prochaine dans le Doubs. Pas sûr que ça suffise à faire face à la hausse des effectifs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess