Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

L'enseignement catholique fait sa rentrée

jeudi 31 août 2017 à 5:20 Par Maxime Bacquié, France Bleu Touraine

Alors que la rentrée scolaire se profile pour beaucoup lundi prochain, certains établissements privés accueillent dès aujourd'hui les élèves, notamment dans l'enseignement catholique, qui représente 95 % du privé. En Indre-en-Loire, ils étaient plus de 15.000 inscrits l'an dernier.

15.000 élèves étaient inscrits l'an dernier dans un des 40 établissements catholiques d'Indre-et-Loire.
15.000 élèves étaient inscrits l'an dernier dans un des 40 établissements catholiques d'Indre-et-Loire. - Maxppp

Indre-et-Loire, France

A Chambray-les-Tours, Château-la-Vallière, Loches ou Tours, les établissements catholiques font leur rentrée ce jeudi, avec un peu d'avance sur les établissements publics. Encore cette année, ces établissements devraient séduire bon nombre de parents, qui font le choix du privé pour "la qualité de l'enseignement" estime Bernard Le Floch, directeur du Diocèse de Tours.

De cours de culture religieuse en primaire

Placés sous la tutelle de l'Église, ces établissements laissent une place plus ou moins importante à la religion dans les programmes scolaires. Tous les élèves de primaire ont par exemple une heure de culture religieuse par semaine, en plus du programme classique. Des cours optionnels sont également proposés, jusqu'à par exemple la préparation au sacrement.

S'il n'est pas nécessaire d'être baptisé ou pratiquant pour s'inscrire, chaque élève doit malgré tout passer un entretien avec le chef de son établissement, au moment de son inscription, pour vérifier qu'il est compatible avec les valeurs chrétiennes. Pareil pour les professeurs. D'abord formés à l'Isfec, l'Institut de formation de l'enseignement catholique à Tours, ils passent ensuite un accord moral avec leur établissement.

40 établissements, 1.000 enseignants

En tout, un millier d'enseignants ont exercé l'an dernier en Indre-et-Loire. Ils sont rémunérés par l'État, ce qui n'est pas le cas des autres personnels d'éducation. Ce sont les établissements qui prennent en charge leur rémunération. C'est pourquoi chaque école fixe son prix d'inscription, et ça peut varier du simple au double, de 35 à 80 euros par mois en primaire et jusqu'à 100 euros mensuels dans le second degré.

En France, 2 millions d'élèves suivent un enseignement catholique, soit environ 17 %. L'an dernier, en Indre-et-Loire, ils étaient 15.000 inscrits dans un des 40 établissements du département.