Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

L'instituteur de Malicornay mis en cause pour entorse à la laïcité va être muté d'office

vendredi 2 juin 2017 à 12:54 Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Berry et France Bleu

La décision est tombée ce vendredi matin : l'instituteur de Malicornay suspendu depuis plusieurs mois pour entorse à la laïcité a été sanctionné par une mutation d'office après son passage devant la commission de discipline de l'inspection académique de l'Indre.

L'enseignant mis en cause avait une classe d'élèves de CM1-CM2 (photo d'illustration)
L'enseignant mis en cause avait une classe d'élèves de CM1-CM2 (photo d'illustration) © Maxppp - Sébastien Jarry

Châteauroux, France

Il aurait pu être révoqué, blanchi ou recevoir un blâme, c'est finalement par une mutation d'office que l'instituteur de Malicornay a été sanctionné. Cet enseignant était suspendu depuis plusieurs mois pour entorse à la laïcité. Il lui était reproché d'avoir utilisé des extraits de textes religieux en classe. Ce n'est pas l'usage en lui-même qui posait problème, mais sa répétition et son intensité. Il est passé devant la commission de discipline de l'inspection académique de l'Indre cette semaine. La décision a été rendue ce vendredi.

Un recours devant le tribunal administratif

Depuis le début, l'homme se défend de tout prosélytisme. "Mon client est un agnostique, marié civilement et dont les enfants ne sont pas baptisés, précise son avocat, Jean-Raphaël Mongis. Tout cela relève de considérations idéologiques bien extérieures à l'intérêt général". L'enseignant était d'ailleurs défendu par de nombreux parents d'élèves, qui ont même organisé une manifestation de soutien devant l'inspection académique à Châteauroux. L'affaire ne devrait pas en rester là. L'instituteur de Malicornay s'apprête à déposer un référé-suspension devant le tribunal administratif. En attendant, il est autorisé à enseigner de nouveau. Jusqu'à la fin de l'année, il devrait assurer des remplacements.

Pour l'enseignant de Malicornay, les règles sur l'enseignement du fait religieux gagneraient à être précisées.