Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

L'opération " un petit déjeuner à l'école" démarre dans le Loiret

-
Par , France Bleu Orléans

C'est une mesure phare du plan pauvreté lancé l'an dernier par le gouvernement : offrir un petit déjeuner équilibré aux écoliers des zones défavorisées. L'opération a démarré ce jeudi à Orléans la Source avec une cinquantaine d'enfants de l'école René Guy Cadou.

Une écolière prend son petit déjeuner à l'école Cadou d'Orléans la Source
Une écolière prend son petit déjeuner à l'école Cadou d'Orléans la Source © Radio France - Patricia Pourrez

Orléans, France

C'est assez inhabituel : ce jeudi matin, dès 8h30, il y avait du monde et beaucoup de bruit au réfectoire de l'école René Guy Cadou, à Orléans la Source. Cette école est la première dans le Loiret à mettre en place l'opération " un petit déjeuner à l'école". Une fois par semaine, les élèves de CP, CE1 et Grande Section prendront un petit déjeuner complet : pain, beurre, confiture, chocolat chaud et fruits. Les autres jours de la semaine, les instituteurs distribueront une petite collation à l'arrivée en classe. " C'est une mesure qui va dans le bons sens " pour le directeur de l'école, Romain Vannier. " On a parfois des enfants qui ont fait un petit déjeuner léger, trop rapide ou même pas de petit déjeuner du tout". D'après les chiffres du ministère de l'Education, dans les zones d'éducation prioritaire, 1 enfant sur 10 arriverait carrément le ventre vide en classe. 

Ce ne sera pas du temps perdu pour l'éducation

La table dressée pour le petit déjeuner à l'école  - Radio France
La table dressée pour le petit déjeuner à l'école © Radio France - Patricia Pourrez

Pour l'équipe enseignante, il va falloir intégrer cette demi- heure de petit déjeuner dans le programme. Mais, ce n'est pas un problème pour Claire Godin, enseignante en CE1. " On doit travailler sur l'alimentation, la nutrition, le corps humain. On va donc profiter de ces séances de petit déjeuner pour parler de ça avant et pendant. Dans tous les cas, ce ne sera pas du temps perdu." Le directeur académique du Loiret, Philippe Ballé, défend lui aussi cette position. " C'est une nouvelle éducation à mettre en place et d'ailleurs, on va aussi y associer les familles." A l'école Cadou de la Source, les parents seront invités une fois par mois à venir partager le petit déjeuner avec les enfants. Ils pourront également rencontrer l'infirmière scolaire. 

3.500 élèves ciblés dans le Loiret

Enfants et parents invités au lancement de l'opération à l'école René Guy Cadou - Radio France
Enfants et parents invités au lancement de l'opération à l'école René Guy Cadou © Radio France - Patricia Pourrez

Au niveau national, l'Etat veut toucher 100.000 enfants avec cette opération, dans les zones d'éducation prioritaires mais aussi en milieu rural. Pour l'instant, dans le Loiret, " ça ne fait que démarrer" explique le directeur académique, " mais, on a déjà ciblé 21 écoles sur les grandes cycles d'apprentissage à savoir de la Grande Section au CE1". D'ici novembre, il espère que 3.500 enfants du Loiret pourront profiter d'un petit déjeuner complet, au moins une fois par semaine. En fait, il reste des aspects financiers à régler. Car si l'Etat a mis de côté 12 millions d'euros pour financer cette opération sur l'ensemble de la France, les communes vont être sollicitées notamment pour mettre à disposition le personnel qui va préparer et débarrasser les tables du petit déjeuner. 

Choix de la station

France Bleu