Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

L'UNEF Auvergne dénonce le harcèlement et les bizutages à la faculté de Clermont

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

Les propos ont été publiés ces derniers jours sur Facebook par un administrateur du groupe qui rassemble les étudiants en Paces, la première année de faculté commune aux professions médicales. L'Unef demande une réponse ferme de l'Université Clermont Auvergne.

L'UNEF demande une réponse ferme de l'Université Clermont Auvergne.
L'UNEF demande une réponse ferme de l'Université Clermont Auvergne. © AFP - Thierry Zoccolan

Clermont-Ferrand, France

C'est une étudiante qui a alerté le syndicat étudiant, ainsi que la cellule contre le harcèlement sexuel de l'Université Clermont Auvergne. Elle venait de découvrir la publication Facebook d'un administrateur du groupe qui rassemble les étudiants en Paces de Clermont-Ferrand, qui préparait la rentrée à sa manière. La publication a aujourd'hui été effacée mais l'Unef en a gardé une trace.

Une des publications visée par l'UNEF - Aucun(e)
Une des publications visée par l'UNEF

Pour l'Unef, ces propos qui visent à stigmatiser les nouveaux arrivants sont sexistes, homophobes, constituent une référence antisémite et une incitation au viol. Selon Anna Mendez, la présidente de l'Unef Auvergne : "Sous couvert de tradition, de rite de passage à l'université, on a des choses comme ça qui perdurent. Ça n'existe pas qu'en médecine mais c'est particulièrement fort et prégnant en médecine. Et pas qu'à Clermont-Ferrand".

L'Unef demande des sanctions, l'Université étudie l'affaire

L'Unef attend maintenant une réaction de l'institution face à ces pratiques qui sont de notoriété publique. Le syndicat demande la mise en place d'actions de sensibilisation au sein de l'UCA, aussi bien pour les étudiants que pour le personnel. Et l'Unef demande également des sanctions contre ceux qui ont des propos ou des comportements racistes, sexistes ou homophobes.

"Des propos intolérables" pour le président de l'Université Clermont Auvergne, Mathias Bernard qui se félicite tout de même que les outils mis en place fonctionnent. "Contrairement à ce qu'indique l'UNEF, l'Université n'a pas tardé à réagir. Je note d'ailleurs que c'est grâce à une instance de l'Université (la cellule d'écoute et d'accompagnement sur le harcèlement sexuel, mise en place au printemps 2018), qui a été saisie par une étudiante, que cette affaire a été portée à notre connaissance - et à celle de l'UNEF."

Le président de l'UCA ajoute que l'UFR de Médecine et le Comité Egalité Femmes-Hommes ont été saisis. Pour ce qui est d'éventuelles sanctions, Mathias Bernard précise : "L'affaire est également en cours d'instruction par nos services juridiques pour examiner si les faits relèvent du pouvoir disciplinaire de l'Université ou du droit commun."

Comment le demande l'Unef, il insiste également sur la prévention. "Cette résurgence de propos et de comportements que l'on espérait appartenir définitivement au passé nous invite à développer encore davantage nos actions de lutte contre le bizutage et contre les discriminations sexuelles et sexistes - actions sur lesquelles l'UCA est d'ailleurs en pointe."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu