Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Université de Strasbourg bientôt premier "campus sans tabac" de France

L'Université de Strasbourg va devenir la première université française à devenir un "campus sans tabac". A l'occasion de la journée mondiale sans tabac ce lundi 31 mai, l'Université et la Ligue contre le cancer du Bas-Rhin ont signé une convention pour lutter contre le tabagisme à la fac.

Gilbert Schneider, président du comité du Bas-Rhin de la Ligue contre le cancer et Michel Deneken, président de l'Université de Strasbourg, signent la convention
Gilbert Schneider, président du comité du Bas-Rhin de la Ligue contre le cancer et Michel Deneken, président de l'Université de Strasbourg, signent la convention © Radio France - Benjamin Falanga

L'Université de Strasbourg va devenir la première université française à devenir un "Campus sans tabac". A l'occasion de la journée mondiale sans tabac ce lundi, l'Université de Strasbourg et la Ligue contre le cancer du Bas-Rhin ont signé une convention pour lutter contre le tabagisme à la fac.

L'opération "Campus sans tabac" est une bonne idée pour Stéphanie, étudiante en art plastique et non-fumeuse : "Quand on sort du palais universitaire, on se prend toute la fumée et c'est horrible. Dès le hall d'entrée ça sent la cigarette. On veut prendre l'air cinq minutes et on ne peut pas sans s'étouffer.

Interdiction de fumer sur certains parvis

La convention signée par le président de l'Université, Michel Deneken prévoit justement l'interdiction de fumer sur les parvis des facultés. C'est déjà interdit sur le parvis de la faculté de pharmacie, l'Université promet que ce sera aussi le cas pour le campus central et la faculté de médecine d'ici novembre. 

Il faut être pédagogue, montrer des poumons malades n'a jamais fonctionné

"Il y a déjà des affiches qui indiquent qu'il est interdit de fumer sur les parvis. On va aussi mener des opérations avec des étudiants relais qui vont faire le tour du campus en invitant les personnes qui fument à quitter le parvis. Je pense qu'il faut être pédagogue, montrer des poumons malades n'a jamais fonctionné. Il n'y a pas mieux qu'un étudiant pour convaincre un autre étudiant d'arrêter, mais par d'autres moyens que le discours moralisateur, qui ne sert à rien.", explique le président de l'Université. Si l'objectif n'est pas de sanctionner les étudiants fumeurs, Michel Deneken n'écarte pas la possibilité de convoquer un conseil de discipline si des étudiants refusaient à plusieurs reprises de fumer ailleurs.

Bientôt des zones fumeurs

Prochaine étape de l'opération "Campus sans tabac" : la mise en place de zones fumeurs d'ici la fin de la prochaine année universitaire. Ces actions laissent d'autres étudiants sceptiques, comme Claire : "Je ne trouve pas ça productif, si les gens veulent fumer, ils le feront. Dans mon lycée, ils avaient aussi mis en place des zones fumeurs mais ça créé un regroupement important à un endroit. Je ne pense pas que ça empêchera les gens de fumer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess