Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

L’université de Toulouse Jean Jaurès reste bloquée

lundi 30 avril 2018 à 20:35 Par Olivier Lebrun, France Bleu Occitanie

Les étudiants de la fac toulousaine du Mirail ont voté la poursuite du blocage, alors que la justice a remis au 2 Mai sa décision sur une éventuelle intervention des forces de l’ordre.

L'AG dans le grand amphi de l'université Jean Jaurès
L'AG dans le grand amphi de l'université Jean Jaurès © Radio France - Olivier Lebrun

Toulouse, France

Alors que plusieurs campus en France ont été débloqués par les forces de l'ordre, l'université Jean Jaurès de Toulouse reste paralysée.

Saisi en référé par les étudiants de l'UNI qui demandent  une intervention des forces de l'ordre pour débloquer l'université, le tribunal administratif de Toulouse a remis sa décision à ce mercredi 2 mai.

Le blocage revoté

Tandis que l'assemblée générale réunie ce Lundi sur le campus du Mirail a voté la poursuite du blocage jusqu'à Jeudi, par 476 voix pour, et 283 contre (38 abstentions.)  Les étudiants opposés au blocage se sont mobilisés, mais ils n'ont pas réussi à inverser la tendance.

Au retour des vacances et malgré le Pont du 1er mai, le grand amphithéâtre de l’université était plein, près d’1 millier de personnes étaient présentes pour cette assemblée générale.

Le face à face des pro et anti blocage à l'Assemblée Générale de la fac Jean Jaurès

Vers des examens en juillet

Pour Guillaume Brouquières, l'avocat des étudiants de l'UNi qui ont saisi la justice, la présidence de l'université va devoir se positionner.

Depuis sa nomination, l'administrateur provisoire de l’Université Richard Laganier a promis qu’il ne demanderait pas l’intervention des forces de l’ordre sur le campus. On parle d'examens organisés au Parc des expos de Toulouse , en juin, voir en juillet. Richard Laganier communiquera ce mercredi, après la décision du tribunal administratif de Toulouse.

L'université Jean Jaurès fait maintenant figure d'exception, elle est l'une des dernières à être encore bloquée, depuis le 6 mars dernier. Une situation qui inquiète beaucoup les enseignants chercheurs du CNRS qui envisagent de dénoncer la tutelle de l'université, car c'est toute la recherche qui est paralysée. Carole Fritz est chargée de recherche en sciences humaines à Jean Jaurès. Elle lance un cri d’alarme. « On ne peut pas continuer comme ça, tous les cinq ans à être bloqué, Jean Jaurès est le deuxième campus en France pour la recherche en sciences humaines, ils sont entrain de tout gâcher ». 

"Ils se tirent une balle dans le pied" - Carole Fritz - chargée de recherche et archéologue au CNRS

La prochaine assemblée générale est prévue ce jeudi 3 mai à 10 heures. D'ici là, on attend ce mercredi 2 mai la décision du tribunal administratif de Toulouse sur le déblocage de l'université.