Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

L’Université Grenoble Alpes dans les 150 meilleures mondiales

-
Par , France Bleu Isère

Selon le célèbre, mais critiqué, classement de Shanghaï, l’Université Grenoble Alpes fait partie des 150 meilleurs établissements au monde en matière de recherche. Un classement en partie dû au Prix Nobel de physique Gérard Mourou.

L 'Université Grenoble Alpes, fait partie des 150 meilleurs établissements mondiaux selon le classement de Shanghai
L 'Université Grenoble Alpes, fait partie des 150 meilleurs établissements mondiaux selon le classement de Shanghai © Maxppp -

Grenoble, France

Grenoble, comme les universités parisiennes de Diderot ou Descartes, comme Montpellier ou Marseille a pris place en 2019 parmi les 150 meilleures universités du monde. En tout cas selon le classement de Shanghai. Cette référence est souvent critiquée, mais reste un élément important. « Tout le monde regarde ça avec beaucoup d’attention » confirme Patrick Levy, le président de l’UGA « on est en concurrence avec beaucoup d’universités, notamment chinoises, qui sont bien classées. Le simple fait de se maintenir est déjà pas mal, nous on progresse. On peut s’en réjouir ».

Le diplôme grenoblois de Gérard Mourou, prix Nobel de physique en 2018 - Aucun(e)
Le diplôme grenoblois de Gérard Mourou, prix Nobel de physique en 2018 -

Merci Gérard Mourou ! 

Classé en 2018 entre la 150ème et la 200ème place mondiale, Grenoble s'attendait à progresser. Il faut dire qu'en octobre dernier, l’UGA a vu un de ses anciens étudiants décroché le prix Nobel de physique. Et dans le calcul effectué pour le classement de Shanghai cela compte beaucoup. Pour Patrick Levy, « ce classement s’intéresse exclusivement à la recherche, un classement particulier, mais qui reflète la capacité d’une université comme la nôtre à être une grande université de  recherche reconnue à l’international, ça a au moins ce mérite là » s’est réjouit Patrick Levy.

Aucune université française ne se classe parmi les dix meilleures mondiales, seuls trois établissements sont dans les 100 premiers du classement.