Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

L'université Paris Sud-Saclay et la Sorbonne dans le top 50 mondial des meilleurs établissements

-
Par , France Bleu Paris

La France ne compte que deux établissements dans le classement de Shangaï, le Top 50 mondial universitaire. L'université Paris-Sud, spécialisée dans les mathématiques et la physique, gagne 5 places mais n'est que 37ème. Et la Sorbonne qui était 36ème l'an dernier, dégringole à la 44ème place.

L'Université Paris Sud-Saclay
L'Université Paris Sud-Saclay © Radio France - Université PAris Sud

Paris, France

L'université Paris Sud-Saclay spécialisée dans les maths et la physique fait partie du classement de Shanghai qui recense les 50 meilleures universités du monde. Encore une fois cette année, les premières places sont occupées par des établissements anglo-saxons.   

Pour Alain Sarfati, président de cette université, "c'est un sentiment de fierté qui bien sûr (nous) anime quand on est bien classé par quelque chose qui est vu mondialement.  "La transformation de Paris Sud en Paris Saclay doit avoir comme conséquence de grimper dans différents classements. Ça nous apporte une visibilité. Mais il faut prendre tout ça avec beaucoup de recul. Les classements se basent sur un certain nombre de critères qui sont plus ou moins pertinents. Le classement de Shanghai s'appuie sur des données qui sont relativement objectives. Il est plutôt pertinent sur le domaine de la recherche. Il n'a pas vocation à juger la qualité d'une université sur l'ensemble de toutes ses missions, mais sur l'avancée des connaissances, qui est quand même un des points les plus importants pour les universités. Qu'on soit d'accord avec les critères ou pas, c'est un classement qui est vu, qui est ausculté par beaucoup de monde".