Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les écoles de Venoy et Bléneau vont tester les petits-déjeuners gratuits

-
Par , France Bleu Auxerre

Après les vacances de la Toussaint, des écoliers icaunais vont pouvoir bénéficier d'un petit-déjeuner gratuit avant de commencer les cours. Objectif leur éviter de commencer la journée le ventre vide.

Des petits déjeuners gratuit seront bientôt servis dans plusieurs école de l'Yonne.
Des petits déjeuners gratuit seront bientôt servis dans plusieurs école de l'Yonne. © Maxppp - Franck Dubray

Auxerre, France

Les petits-déjeuners gratuits à l’école, une première dans l'Yonne. Ce dispositif est mis en place dans le cadre de la stratégie de prévention et de lutte contre la grande pauvreté lancée par le gouvernement en avril dernier. En septembre, l'inspectrice d'académie a envoyé un courrier à toutes les communes de l'Yonne pour leur proposer de participer au dispositif, pour le moment seulement deux mairies ont décidé de se lancer. Venoy et Bléneau vont proposer après les vacances de la Toussaint, deux fois par semaine, gratuitement, des petits-déjeuners à leurs élèves, soit 279 enfants de maternelle et de primaire.

L'indispensable premier repas de la journée

Un jus de fruit ou un produit céréalier et un produit laitier composera ce petit-déjeuner servis aux enfants entre 8h et 8h30 soit avant le début des cours. Le petit-déjeuner n'est pas obligatoire. Les parents vont recevoir un courrier dans les prochaines jours pour leur expliquer le fonctionnement du dispositif. "Ce repas favorise la concentration et les apprentissages des enfants durant la matinée", explique Annie Partouche, l'inspectrice d'académie. 

Selon une étude du Credoc de 2015, 25 % des enfants entre 3 et 11 ans ne prennent pas de petit-déjeuner avant d'aller à l'école. Dans l'Yonne, L'Etat prend en charge financièrement chaque petit-déjeuner à hauteur de 1,20 euro, une incitation financière importante pour les communes mais pour les maires ce dispositif peut s'avérer compliqué à mettre en place, en particulier en cours d'année scolaire. Mais l'inspectrice d'académie n'en doute pas, "d'autres communes et d'autres écoles suivront très rapidement". Les communes de Chéu et Sainpuits pourraient rejoindre le dispositif à partir du 1er décembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu