Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

PHOTOS - VIDÉOS | Bretagne : la boulangerie et la pâtisserie n'ont jamais autant attiré de jeunes !

samedi 4 mars 2017 à 6:30 - Mis à jour le samedi 4 mars 2017 à 10:38 Par Jérôme Collin, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

A Concarneau, le bac pro boulangerie-pâtisserie recrute les élèves comme on vend des petits pains. A l'occasion de ses portes ouvertes ce samedi, le lycée Saint-Joseph croule sous les candidatures. Les émissions télévisées suscitent beaucoup de vocations ; notamment chez les filles.

Les jeunes en bac professionnel préparent des macarons
Les jeunes en bac professionnel préparent des macarons © Radio France - Jérôme Collin

Concarneau, France

Quand on entre dans le "laboratoire" du lycée Saint-Joseph de Concarneau, l'odeur du bon pain nous plonge immédiatement dans l'ambiance. Ici, ils sont 26 élèves en bac professionnel "Boulangerie / Pâtisserie" à rêver de devenir boulanger. Pains au chocolat, croissants, macarons, confiseries : les élèves touchent à tout.

Les boulangeries / pâtisseries se portent bien en Bretagne

Si l'établissement se veut discret sur les chiffres de sélection, les candidatures ne manquent pas. Environ 30 % sont retenues. Un pourcentage qui diminue d'année en année, car les élèves intéressés sont de plus en plus nombreux. La filière, rare en Bretagne, est victime de son succès.

Bonne nouvelle : pour les élèves inscrits à cette formation, les débouchés sont multiples. L'intégration sur le marché du travail se fait plutôt facilement. Dans des boulangeries artisanales traditionnelles évidemment. Mais la grande distribution fait aussi de plus en plus d'effort pour proposer un pain de qualité à leurs clients. Les jeunes qui sortent de Concarneau sont donc très recherchés. Autre débouché : les hôtels où là aussi un effort est fait.

Le Finistère est un département très rural. Et dans nos campagnes, les gens sont encore attachés au pain. Donc c'est très positif pour nous."

Une confiserie digne d'une oeuvre d'art (en haut à gauche) ; des macarons bientôt garnis (en haut à droite) ; une préparation à base de chocolat (en bas) - Radio France
Une confiserie digne d'une oeuvre d'art (en haut à gauche) ; des macarons bientôt garnis (en haut à droite) ; une préparation à base de chocolat (en bas) © Radio France - Jérôme Collin

Un tiers des élèves sont des filles ; une part de plus en plus importante

A Concarneau, sur les 26 élèves, 17 sont des garçons et 9 sont des filles. D'année en année, on se rapproche de l'équilibre après une très forte présence masculine.

Les filles travaillent mieux. Elles sont plus organisées, plus propres, plus minutieuses. Cela fait beaucoup de bien à la profession" Patrice Lecanuet, professeur

Les émissions télévisées suscitent de nouvelles vocations

Parmi les jeunes en formation au lycée Saint-Joseph, certains sont fils de boulangers. Mais d'autres n'ont aucun lien avec la profession. L'intérêt est venu notamment des émissions diffusées à la télévision (Top Chef, Master Chef, Le Meilleure Pâtissier etc.).

Forcément, quand on voit ce qu'ils font à la télé, ça donne envie de faire les mêmes choses et d'apprendre toujours plus ! Ce qu'on lit dans les magazines aussi !" Mathilde, une élève de 15 ans

Un panda tout en chocolat à déguster (à gauche) ; une préparation de chocolat (en haut à droite) ; et la cuisson d'un bon pain (en bas à droite). Les élèves sont productifs ! - Radio France
Un panda tout en chocolat à déguster (à gauche) ; une préparation de chocolat (en haut à droite) ; et la cuisson d'un bon pain (en bas à droite). Les élèves sont productifs ! © Radio France - Jérôme Collin