Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La cantine à 50 centimes pour les familles monoparentales les plus modestes de Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Le maire de Montpellier propose la cantine à 50 centimes pour les familles monoparentales. Pour en bénéficier, il faut percevoir le RSA. La mesure, promesse de campagne de Michaël Delafosse, entre en vigueur à la rentrée de septembre.

La mesure entrera en vigueur à la rentrée de septembre pour les familles dont le parent isolé touche le RSA (illustration)
La mesure entrera en vigueur à la rentrée de septembre pour les familles dont le parent isolé touche le RSA (illustration) © Maxppp - Jean-Louis Pradels

C'est le premier "vrai" conseil depuis que la nouvelle équipe municipale a été installée. Il sera notamment question d'enfance et d'éducation, priorité affichée du maire Michaël Delafosse, avec une mesure phare : la cantine à 50 centimes d'euro pour les familles monoparentales les plus modestes.

50 centimes le repas, au lieu d'1,75 euros

La mesure, qui était une promesse de campagne du candidat socialiste, entrera en vigueur dès la rentrée et elle concerne les familles dont le parent isolé touche le RSA. Aujourd'hui, ce même parent paye 1,75 euros le repas. Le tarif réduit à 0,50 euro pourrait bien être élargi dans les mois qui viennent, cela dépendra des comptes. "Aujourd'hui, on sait que 30% des enfants de Montpellier vivent dans des quartiers REP (Réseau d'éducation prioritaire-Ndlr), nous voulons que tous les enfants puissent manger à la cantine" avance Fanny Dombre-Coste, première adjointe chargée de l’Éducation. 

Repas végétarien pour tous une fois par semaine

Les élus se prononceront également sur l'instauration, dans toutes les cantines de la ville et pour tous les enfants, d'un repas végétarien par semaine. Les autres jours, le choix sera toujours possible. Et pour continuer dans le domaine de la restauration, Michael Delafosse abandonne le projet de son prédécesseur de construire une seule et unique cuisine centrale quartier des Près d'Arènes. Il préfère des petites unités qui pourraient être situées à proximité de zones maraîchères dans une logique d'économie durable. 

Soutien scolaire "laïc et gratuit" 

Enfin, pour nourrir les esprits cette fois, la ville proposera un soutien scolaire "public, laïc et gratuit." Il sera assuré par des instituteurs sur le temps périscolaire. Soutien scolaire également les mercredis et les samedis avec des associations dans les médiathèques, pour commencer, et ensuite dans les Maisons pour tous.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess