Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

La CNIL clôt le dossier du SMS de Wauquiez aux lycéens de la région, et appelle à "la vigilance" pour la suite

C'est la fin de l'affaire de ce texto envoyé par le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes à tous les jeunes fréquentant les lycées. La CNIL décide de refermer le dossier, mais rappelle à Laurent Wauquiez les bons usages et demande un peu de ménage dans certains fichiers.

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez
Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez © Radio France - Xavier Demagny

Auvergne-Rhône-Alpes, France

Laurent Wauquiez est légèrement rappelé à l'ordre par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL). Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes était dans le collimateur de la CNIL depuis la dernière rentrée scolaire. Des élus d'opposition s'étaient étonnés de l'envoi d'un texto aux lycéens de la région en septembre 2018. 

Un SMS innocent ?

Dans ce SMS, le président de la région souhaitait aux élèves d'Auvergne-Rhône-Alpes "une excellente rentrée" et de "belles réussites". Rien d'anormal, selon lui. Mais comment la présidence de la région avait ainsi pu se procurer les numéros de portables des élèves de ses lycées, et surtout, le président de cette collectivité avait-il le droit de l'utiliser pour envoyer un texto, aussi sympathique soit-il, à des jeunes ou futurs électeurs ?

Les fichiers du Pass'Région en cause

Certains élus d'opposition avaient vu là un détournement du fichier Pass'Région, une carte qui offre des avantages aux 15-25 ans de la région. La CNIL a donc décidé de clore le dossier, mais elle relève tout de même de nombreuses anomalies dans la base de données Pass'Région, qu'elle demande au conseil régional de bien vouloir corriger.

Réaction de l'opposition

La présidente du groupe d'opposition régional Rassemblement citoyen écologiste et solidaire, Monique Cosson réagit : "Plutôt que d'utiliser le fichier des lycéens et lycéennes de cette manière-là, je préférerais que l'exécutif régional se concentre sur les vrais besoins des lycéens : des bâtiments isolés, une cantine accessible bio et locale, un soutien de la Région dans leurs projets... Ce SMS, ce n'était ni fait, ni à faire. La CNIL le confirme. Maintenant, concentrons-nous sur les politiques régionales"