Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

La colère monte dans les écoles des Pyrénées-Orientales

mardi 6 février 2018 à 11:08 Par Simon Colboc, France Bleu Roussillon

Entre manifs et occupations d'écoles, la pression grimpe dans les Pyrénées-Orientales avant l'annonce mercredi de la carte scolaire pour la rentrée de septembre 2018.

Les parents de St Paul de Fenouillet mobilisés ce mardi matin dans l'école maternelle
Les parents de St Paul de Fenouillet mobilisés ce mardi matin dans l'école maternelle -

Saint-Paul-de-Fenouillet, France

Les enseignants manifestent, les parents occupent. Alors que 400 personnes manifestent ce mardi matin à Perpignan, la mobilisation se poursuit dans plusieurs écoles des Pyrénées-Orientales avant de possibles suppressions de postes à la rentrée de septembre.  

L'école maternelle de Saint-Paul-de-Fenouillet est notamment occupée dans le calme depuis le début de la matinée par une dizaine de parents. D'après ces derniers, l'une des trois classes pourrait fermer à la rentrée prochaine alors que "66 enfants sont déjà inscrits". 

"Trente-trois enfants par classe, ce n'est pas possible. L'école ne pourrait plus accueillir les enfants de moins de trois ans" explique un parent. Saint-Paul-de-Fenouillet est pourtant classée en zone de revitalisation rurale, un classement qui, en principe, doit permettre aux enfants de deux ans inscrits d'être pris en compte dans les effectifs. 

Ces derniers jours, des parents se sont aussi mobilisés à Cabestany (école Chaplin), Rivesaltes, Saint-Cyprien (Desnoyers), Vernet-les-Bains, Ria-Sirach, Les Angles ou encore à Mont-Louis où un cortège funèbre était prévu ce mardi matin. 

Annonce attendue de l'inspecteur académique

C'est ce mercredi que l'inspecteur d’académie annoncera les ouvertures et les fermetures de classes pour la rentrée prochaine. 

L'inspecteur dispose de 36 postes supplémentaires mais, selon les syndicats, il faudrait au minimum 55 postes pour mener à bien la réforme du dédoublement des classes de CP et CE1 dans les écoles Rep et Rep+ à la rentrée de septembre.

200 manifestants se sont retrouvés ce matin place Catalogne à Perpignan  - Radio France
200 manifestants se sont retrouvés ce matin place Catalogne à Perpignan © Radio France - Baptiste Guiet