Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

La commune de Castelnau-Rivière-Basse veut garder son école, fermée à cause d'une fissure dans un mur

mercredi 17 avril 2019 à 18:24 Par Marie-Line Napias, France Bleu Béarn

Dans les Hautes-Pyrénées, à Castelnau-Rivière-Basse, près de Madiran, l'école a fermé avant les vacances de Noël à cause d'une fissure dans un mur de la classe. Depuis, le débat est engagé : faut-il laisser les enfants à l'école de Madiran ou trouver de nouveaux locaux à Castelnau ?

La fissure à l'origine de la fermeture de l'école
La fissure à l'origine de la fermeture de l'école © Radio France - Marie line Napias

Tarbes, France

Castelnau-Rivière-Basse, près de Madiran, veut sauver son école. La classe unique de seize élèves a dû fermer avant les vacances de Noël à cause d'un mur fissuré. Un cabinet d'études, la SOCOTEC, a conclu qu'il fallait condamner cette partie du bâtiment. Les enfants ont été accueillis dans l'autre école du regroupement pédagogique à Madiran. Ce mardi soir, plusieurs élus de Castelnau organisaient une réunion publique pour empêcher la fermeture définitive de l'école.

L'école de Castelnau Rivière Basse - Radio France
L'école de Castelnau Rivière Basse © Radio France - Marie line Napias

Pour Lydie, maman d'une fillette de cinq ans, la solution d'accueil à Madiran ne peut être que temporaire, parce que les enfants sont trop nombreux dans les salles et le bruit les fatigue. Le regroupement pédagogique compte 69 enfants cette année ; Castelnau accueillait les CE2, CM1, CM2 et Madiran la maternelle, le CP et le CE1. Il y a deux enseignants à Madiran et un à Castelnau. 

Lydie, maman d'une fillette de 5 ans

L'inspecteur d'académie ne veut pas fermer l'école de Castelnau-Rivière-Basse

Thierry Aumage, l'inspecteur d'académie, affirme qu'il n'a aucun intérêt budgétaire à maintenir les enfants à Madiran, les trois postes sont de toute façon maintenus. Si on lui propose des locaux sécurisés et adaptés, il acceptera de rouvrir une école à Castelnau, même si selon lui, un enseignant isolé dans une classe unique n'est pas forcément la meilleure formule. Sans oublier l'aspect pratique pour les familles qui ont plusieurs enfants de les voir tous scolarisés dans la même commune. 

La salle de classe condamnée - Radio France
La salle de classe condamnée © Radio France - Marie line Napias

L'inspecteur d'académie : thierry Aumage

Plusieurs élus sont à l'origine de la réunion publique. Ils craignent que l'inspection d'académie et le président de la communauté de communes Adour-Madiran, trouvent des prétextes pour ne pas rouvrir l'école. Ils affirment que le conseil municipal a décidé de rénover des locaux voisins, ceux de l'ancien beffroi, les devis sont prêts, les travaux se monteraient à 45 000 euros. Lundi soir, le conseil municipal a voté une enveloppe de 62 000 euros. 

Christian Fontagnère, conseiller municipal

L'ancien beffroi qui pourrait devenir la nouvelle école - Radio France
L'ancien beffroi qui pourrait devenir la nouvelle école © Radio France - Marie line Napias

Le président de la communauté de communes assure qu'il est prêt à se battre pour garder une école à Castelnau-Rivière-Basse

C'est la communauté de communes Adour-Madiran qui a la compétence pour les bâtiments scolaires, son président Frédéric Ré, balaie toute polémique : si la commune présente un projet solide accepté par l'inspecteur d'académie, il ira chercher les subventions pour aider la commune. Mais sa priorité reste la sécurité des enfants

Frédéric Ré, le président de la communauté de communes Adour Madiran

Le préau de l'école - Radio France
Le préau de l'école © Radio France - Marie line Napias

L'inspecteur d'académie a publié un communiqué avant la réunion : "Dans l’attente d’un projet concerté, consensuel proposé par la commune et validé au niveau du territoire, en l’absence de solution à court terme à Castelnau-Rivière-Basse, l’inspecteur d’académie a décidé pour l’année 2019/2020 de maintenir l’organisation actuelle avec le regroupement à Madiran. Cette décision a été acté dans les mesures de carte scolaire, afin notamment de permettre la nomination de l’enseignant sur le poste ad hoc."

À l'issue de la réunion publique mardi soir, les élus, les parents et les syndicats enseignants ont décidé de demander un engagement écrit au président de la communauté de communes pour la réouverture d'une école à Castelnau-Rivière-Basse.