Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Éducation

La Dordogne aura bientôt le premier collège de France avec une cantine 100% bio

mercredi 30 janvier 2019 à 16:35 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord et France Bleu

Le président du conseil départemental Germinal Peiro annonce que la Dordogne devrait bientôt avoir le tout premier collège de France à la cantine 100% bio. C'est le collège de Belvès qui a été sélectionné.

Une cantine bio - illustration
Une cantine bio - illustration © Maxppp - Maxppp

Belvès, France

Se lancer à fond, dans le bio. C'est l'ambition du département de la Dordogne, pour la cantine de ses collèges.

A l'occasion de la présentation à la presse du budget primitif 2019, Germinal Peiro, président du département, a annoncé qu'il comptait convertir les cantines des 35 collèges dont le département a la gestion au bio. 

Avec dès le fin du premier semestre l'objectif du premier collège de France 100% bio. Ce devrait être celui de Belvès, le collège Pierre Fanlac.

"On travaille depuis deux ans à faire entrer le bio et le local dans nos collèges. Le département a embauché un cuisinier spécialiste, le cuisinier qui avait créé à Marsaneix la première cantine d'école 100% bio de France" - Germinal Peiro, le président du département

"On travaille avec les 35 collèges dont nous avons la responsabilité de la restauration et on espère qu'en 2019 le collège de Belvès sera 100% bio, pour montrer que c'est possible, financièrement, et que l'on peut dupliquer cette expérience", a expliqué Germinal Peiro