Éducation

La fac de Saint-Étienne commence à déborder

Par Émeline Rochedy, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 19 octobre 2015 à 20:38

Le campus Tréfilerie de l'université Jean Monnet sera restructuré autour de 2020
Le campus Tréfilerie de l'université Jean Monnet sera restructuré autour de 2020 © Radio France - Emeline Rochedy

Des élections débutent ce mardi à l'université Jean Monnet qui a vu les effectifs étudiants augmenter de plus de 30 % ces cinq dernières années. Il a fallu faire des travaux d'urgence cet été et des ajustements le mois dernier. La prochaine présidence devra mener d'importants chantiers.

En 2010, l'université Jean Monnet accueillait environ 15 000 étudiants, à présent les effectifs approchent les 20 000. Les enfants nés autour de l'an 2000 commencent à arriver, les bacheliers professionnels hésitent moins à s'inscrire et les filières scientifiques attirent beaucoup plus de monde : cette tendance pèse sur l'ensemble des universités du pays. 

Ainsi le site de la Métare a dû accueillir 60% de néo bacheliers en plus. D'où une rentrée relativement difficile pour les étudiants de première année. Il a fallu multiplier les groupes de travaux dirigés faute d'un nombre de salles suffisant. Les emplois du temps sont du coup plus étalés. Et ça n'est pas sans conséquence pour des étudiants qui découvrent en plus le milieu universitaire. Alexandre Tiraboschi en est persuadé. Inscrit en biologie, il est vice-président étudiant, il fait le lien entre ses camarades et la direction.

Il vaut mieux arriver tôt pour avoir une bonne place en amphi à la Métare

Une tendance que la direction a vu venir mais pousser les murs in extremis durant l'été n'a pas suffi. Les conditions étaient telles qu'une pétition a été lancée sur internet.

Retour sur une rentrée assez tendue sur le campus de Tréfilerie

L'université Jean Monnet planche sur deux gros chantiers :

  • Le transfert d'un tiers des étudiants de la Métare vers le campus Carnot, à partir de 2018. Ce sera dans le bâtiment des forges de l'ancienne Manufacture d'Armes, celui qui fait face à la voie ferrée et qui vient d'être dépollu. Le permis de construire doit être déposé prochainement. Le déménagement se fera en deux phases et à terme seuls la biologie et l'IUT resteront sur le campus sud de Saint-Étienne.
  • La restructuration de Tréfilerie. Maintenant que 21 millions d'euros sont débloqués (dans le cadre du contrat de plan État-Région), c'est l'heure des études préalables. Il faut arrêter un scénario d'ici la fin de l'année. Les travaux pourraient débuter fin 2016 et s'étaleront sur cinq ans.
L'afflux d'étudiants, une tendance qui pèse sur l'ensemble des universités - Aucun(e)
L'afflux d'étudiants, une tendance qui pèse sur l'ensemble des universités - IDÉ

Ce mardi l'université de Saint-Étienne renouvelle ses conseils centraux. Une centaine de sièges sont à pourvoir au conseil d'administration et au conseil académique. Ce scrutin débouchera ensuite, le 16 novembre, sur l'élection du président de l'université.