Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Écoles marseillaises : "La mairie va réagir" promet Najat Vallaud-Belkacem

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Provence, France Bleu
Marseille, France

En pleine polémique au sujet de l'état de santé des écoles marseillaises, la ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a décidé de reprendre en main le dossier en saisissant le préfet. Les premières réponses seront apportées au plus vite, promet-elle.

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale
Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale © Maxppp

Même si la Ville de Marseille a lancé quelques travaux jeudi dernier, Najat Vallaud-Belkacem a décidé de saisir le préfet et le recteur de l'académie d'Aix-Marseille pour reprendre en main le dossier de la gestion des écoles marseillaises.

"Je nous invite tous à prendre le sujet des écoles marseillaises au sérieux. Il n’est plus temps de nous renvoyer la balle les uns les autres." 

Déclaration ce lundi matin sur France Bleu Provence de la ministre de l'Éducation à propos de l'état de délabrement des écoles marseillaises, au menu du conseil municipal du jour.

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale

Un premier point sur les écoles d'ici un mois

Najat Vallaud-Belkacem affirme avoir "sollicité le préfet pour avoir un état des lieux précis et pour accompagner la mairie de Marseille au mieux". 

Elle lui a donné un mois pour lui faire part d'un premier point. La ministre déclare avoir noté une réelle prise de conscience de la part de Jean-Claude Gaudin. "La mairie de Marseille va réagir", promet-elle.

L'année de la Marseillaise, tout sauf un coup de com'

Najat Vallaud-Belkacem a décidé de faire de 2016, "l'année de La Marseillaise" pour célébrer ce qu'elle appelle un "chant rassembleur et porteur des valeurs de la France".

À ceux qui l'accusent d'avoir voulu monter un "coup de communication", la ministre répond que c'est simplement "un outil parmi d’autres du parcours citoyen", pour tous, partout. 

"Il ne faut pas de microclimat dans la République : sur l’éducation, sur la sécurité, il faut répondre conjointement."

L'interview de Najat Vallaud-Belkacem en tweets

Choix de la station

À venir dansDanssecondess