Éducation

La MJC Montchapet de Dijon occupe les enfants toute la journée

Par Adeline Tavet, France Bleu Bourgogne jeudi 18 août 2016 à 19:54

Il faut une imagination d'enfant pour voir sur cette photo un chevalier, un robot et un dragon...
Il faut une imagination d'enfant pour voir sur cette photo un chevalier, un robot et un dragon... © Radio France - Édouard du Penhoat

À la Maison des jeunes et de la culture Montchapet à Dijon, les enfants varient les activités toute la journée : entre déguisements et art contemporain.

Autour d'une table, une vingtaine d'enfants studieux : l'heure est à la confection d'une chenille. À l'aide d'anneaux découpés dans du papier Canson, ils créent patiemment leur insecte, qu'ils ont évidemment baptisé. "Le mien sera grand comme la salle !", promet Darius, sous l'œil de deux animateurs. Il est 9h30 du matin à la MJC Montchapet-Maladière de Dijon et les soixante enfants présents sont tous occupés.

"Ils réalisent des activités en groupe toute la matinée, explique Sabine Clairet, directrice adjointe  de la MJC. Cette semaine par exemple, ce sont les histoires loufoques : ils écrivent et mettent en scène un conte qu'ils ont créé de toute pièce. Ils vont probablement le représenter devant les parents lors du goûter de fin de semaine." En matière d'histoire loufoque, on n'est effectivement pas déçu : six enfants s'affairent à mettre en scène un robot qui vit à l'intérieur d'un ballon de football géant et qui tente de capturer un princesse...

Des initiations à l'art contemporain

Au-delà des activités de groupe, la MJC propose aussi des initiations plus poussées. Les enfants vont ainsi s'initier à l'art contemporain, grâce à une malle pédagogique prêtée par le Frac (Fond régional d'art contemporain). Les animateurs peuvent s'appuyer sur un livret, des matériaux de construction et des exercices, pour éveiller la curiosité des enfants.

De manière générale, personne n'a le temps de s'ennuyer : l'accueil est assuré dès 7h30 du matin pour les parents qui partent au travail. Les enfants sont d'ailleurs sous bonne garde jusqu'à 19 heures, sous la surveillance d'animateurs diplômés. "Nous sommes la seule MJC de Dijon où il reste un centre de loisirs", affirme Sabine Clairet. Le succès de ses activités ne se dément pas : le mois d'août était complet dès le début du mois de juillet.

Partager sur :