Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : à Limoges l'entreprise de soutien scolaire Acadomia est submergée de demandes

-
Par , France Bleu Limousin

A Limoges l'entreprise Acadomia qui dispense des cours de soutien aux élèves quel que soit leur niveau croule sous les demandes. Depuis le début de la crise sanitaire les effectifs dans ses cours collectifs ont augmenté d'un tiers. Un vrai besoin pour les jeunes en manque de cours en présentiel.

A Limoges l'agence Acadomia accueille 150 élèves par semaine; ils étaient une centaine avant la crise sanitaire
A Limoges l'agence Acadomia accueille 150 élèves par semaine; ils étaient une centaine avant la crise sanitaire © Radio France - Françoise Ravanne

"On a souvent été appelés quand il y avait le feu à la maison mais là c'est encore plus vrai" explique Marie-Cécile Frontier, la gérante de l'agence Acadomia à Limoges.  Depuis la crise sanitaire et des cours qui se font souvent à distance son agence croule sous les demandes notamment pour les cours collectifs qui se font par petits groupes. "Avant le premier confinement nous accueillions à peine 100 élèves par semaine et actuellement nous en avons 150"précise encore Marie Cécile Frontier. 300 jeunes environ suivent aussi des cours particuliers et ce n'est pas toujours simple à cause de la hausse des demandes de trouver des enseignants pour dispenser ces cours. 

"On commence à avoir des jeunes en très grande difficulté" la gérante de l'agence Acadomia

Marie Cécile Frontier explique aussi que ce sont surtout des collégiens mais aussi des lycéens de seconde et de première qui viennent chercher du soutien à son agence . "On parle souvent des étudiants pour qui c'est compliqué de faire des études et c'est vrai.... mais les collégiens et les lycéens ont aussi des inquiétudes. On a une génération qui commence à manquer de repères...et on commence aussi à avoir des jeunes en très grande difficulté" souligne t-elle. 

Agathe, 16 ans, vient ici pour se rassurer

Parmi les nouveaux élèves qui ont franchi cette année pour la première fois la porte de l'agence il y a Agathe élève de première et qui passe le bac de français à la fin de l'année. 

Agathe 16 ans "Depuis que je prends des cours de soutien je trouve que je m'améliore beaucoup"
Agathe 16 ans "Depuis que je prends des cours de soutien je trouve que je m'améliore beaucoup" © Radio France - Françoise Ravanne

Agathe comme beaucoup de lycéens souffre de la situation avec des cours qui se font en distanciel une semaine sur deux dans son lycée. "Ici on nous aide beaucoup et ça complète le manque que j'ai au niveau des cours et je trouve que je m’améliore"confie t-elle.

Pour sa part Bruno qui donne des cours de maths et de physique chez Acadomia constate aussi cette année plus de lacunes chez les jeunes "Cette année il faut effectivement répondre à plus de questions de compréhension  je trouve que les jeunes sont de plus en plus perdus mais ils viennent pour trouver une solution là où ils peuvent" explique t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess