Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle rentrée des collégiens de Sainte-Marthe à Périgueux

-
Par , France Bleu Périgord

Dix jours après la tentative d'incendie de leur établissement, une soixantaine d'élèves de 3e du collège privé Sainte-Marthe à Périgueux ont retrouvé leurs professeurs ce lundi. Ils auront cours jusqu'à Noël dans deux salles du théâtre mises à disposition par la ville.

L’auditorium de Périgueux accueille un cours de mathématiques
L’auditorium de Périgueux accueille un cours de mathématiques © Radio France - Emmanuel Claverie

Il flottait comme un air de rentrée scolaire ce lundi 23 novembre, dans le grand hall de l'Odyssée, le théâtre de Périgueux. Dix jours après la tentative d'incendie des locaux du collège privé Sainte-Marthe à Périgueux, une soixantaine d'élèves de 3e ont pu reprendre les cours "en présentiel" pour reprendre une terminologie devenue à la mode. Et ce grâce à la décision de la mairie de Périgueux de mettre à disposition de l'établissement deux grandes salles du théâtre, l'auditorium et une salle utilisée régulièrement pour des expositions.  

Le reportage de France Bleu Périgord

Reprendre le travail

Ce qui est important pour nous explique Martine Poulain, chef d'établissement de l'ensemble scolaire Saint-Joseph, Saint-Vincent-de-Paul et collège Sainte-Marthe, c'est de faire de cette rentrée dans ce lieu un moment joyeux. il faut se dire que cet incendie est quelque chose qui est derrière nous, que ce sont des dégâts matériels, et que  la remise en état a commencé. Il y a aussi une belle chaîne de solidarité, de propositions d'aides diverses et je remercie toute les personnes qui nous ont très gentiment proposé leur aide. Dans cette période morose, il faut remettre nos jeunes collégiens dans une dynamique de travail, de réussite  et ceci joyeusement." 

Martine Poulain, chef d'établissement de l'ensemble scolaire Saint-Joseph, Saint-Vincent-de-Paul et collège Sainte-Marthe

Car dix jours après, élèves comme professeurs sont encore marqués par ce qui s'est passé. Juliette 14 ans, reconnaît se poser des questions. "Je me suis dit qu'on était peut-être visé, confie-t-elle, qu'ils avaient quelque chose contre nous et je ne sais pas trop pourquoi ; du coup ça me fait bizarre et ça fait un peu peur quand-même" conclut-elle. Professeur de SVT, Christine Rey explique elle aussi avait été "complètement anéantie" au moment des faits et qu'il faut maintenant "reprendre le dessus".

Cours de SVT dans une salle d’exposition du sous-sol
Cours de SVT dans une salle d’exposition du sous-sol © Radio France - Emmanuel Claverie

Les élèves au large

Et c'est rapidement que les élèves se sont adaptés à leurs nouveaux locaux. "En vrai c'est stylé" a déclaré une élève en découvrant l'auditorium. "La salle est grande s'est étonnée" l'une de ses camarades. De grandes tables pliantes ont été installées dans toute la largeur de la salle qui accueille plus fréquemment conférences ou petits spectacles. Très espacées pour permettre le respect des mesures sanitaires. Et des tableaux blancs ont été posés sur la scène.

Juste à côté, Christine Rey, la professeur de SVT a découvert sa salle aux poteaux habillés de lamelles de miroir dorées. "Elle est spéciale reconnaît-elle, elle est juste quatre fois plus grande que celle que nous avons d'habitude".

Une solution provisoire qui nécessite une rotation des élèves de 3e un jour sur deux en principe jusqu'aux vacances de Noël. 

Une partie des autres élèves du collège Sainte-Marthe devrait en revanche pouvoir réintégrer les locaux de l'établissement dès la semaine prochaine précise Martine Poulain. "Nous sommes dans la phase active de nettoyage approfondi avant la remise en état, donc dès la semaine prochaine nous pourrons accueillir les classes de 6e, 5e et 4e par roulement dans trois salles qui sont suffisamment éloignées des lieux du sinistre" explique la chef d'établissement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess