Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La petite école de La Rouaudière menacée de fermeture à la rentrée prochaine

-
Par , France Bleu Mayenne
La Rouaudière, France

Une pétition a été lancée sur Internet contre la possible fermeture à la rentrée prochaine de l'école de la Rouaudière. Les effectifs sont en baisse, mais les parents d'élèves se mobilisent pour sauver leur école. Reportage.

La petite école de la Rouaudière compte deux classes, une de maternelle et une de primaire.
La petite école de la Rouaudière compte deux classes, une de maternelle et une de primaire. © Radio France - Charlotte Coutard

Les parents d'élèves de la Rouaudière, dans l'extrême sud-ouest de la Mayenne, n'ont pas l'intention de se laisser faire. Ils viennent de lancer une pétition sur internet contre la fermeture possible de l'école de la commune à la rentrée prochaine, faute d'effectifs suffisants. La pétition a recueilli près de 300 signatures.

Des effectifs en baisse

Cela fait plusieurs années que la menace plane sur l'école de la Rouaudière, et cette fois le couperet pourrait bien tomber. À la rentrée prochaine, il devrait y avoir 21 élèves, contre 28 cette année. L'une des deux classes pourrait fermer, voire les deux, ce qui entraînerait la fermeture pure et simple de l'école.

"C'est du bétail ! Nos enfants, ce ne sont pas des bêtes à parquer" - Anne.

Une logique comptable insupportable pour Anne. "C'est du bétail ! Nos enfants, ce ne sont pas des bêtes à parquer", lance cette maman de trois enfants. "Une quinzaine d'élèves, les enfants sont ravis, ils apprennent très bien, les grands aident les petits, ils les tirent vers le haut. Gardons l'école, on veut la garder !", poursuit Anne. 

"Gardons l'école, on veut la garder" - Anne.

"À petit effectif, les institutrices ont du temps. _Les enfants ne sont pas laissés dans un coin au fond de la classe_. Ils s'en occupent, ils apprennent", ajoute Michel, le mari d'Anne.

L'école de la Rouaudière dans le sud ouest de la Mayenne.
L'école de la Rouaudière dans le sud ouest de la Mayenne. © Radio France - Charlotte Coutard

L'école, le cœur de la commune

L'autre école la plus proche est à moins de cinq minutes en voiture, à Saint-Aignan-sur-Roë. Mais si l'école ferme, la commune va mourir tout doucement selon les parents d'élèves.

"Les gens dans le bourg, ils voient les parents qui emmènent les enfants à pied à l'école, _ils entendent les cartables rouler. Ils sont heureux comme tout_", sourit Marie-Paule, maman de deux enfants. Si l'école ferme, "il n'y aura plus personne, il n'y aura plus rien. Le bourg va mourir, tout va partir. On voit bien dans les communes autour de nous, ils n'ont plus d'école, ils n'ont plus rien, c'est mort", affirme t-elle.

"C'est un village qui va mourir, ça fera un village dortoir" - Michel.

Pour Michel, le risque c'est en effet que des habitants partent, ou que l'absence d'école dissuade des parents de s'installer à la Rouaudière. "Si on n'a plus d'école, automatiquement, c'est un village qui va mourir. Ça fera un village dortoir. _Les gens vont avoir du mal à venir à la Rouaudière_", explique le papa.

"Ce sera un désert après" - Rachel.

"Le dernier commerce, la dernière école, il faut les conserver. Les gens ne vont plus se rencontrer. Ce sera un désert après", ajoute Rachel, la patronnr du café-bar-restaurant de la Rouaudière, le dernier commerce de la commune.

Le village mobilisé

Pour empêcher cela, les habitants ont donc décidé de se mobiliser. Ils ont lancé une pétition sur Internet, sur le site change.org "pour la défense de l'école publique de la Rouaudière, pour le maintien des deux classes à l'école publique de la Rouaudière". Elle a déjà recueilli près de 300 signatures.

Par ailleurs, le conseil municipal s'est également prononcé "à l'unanimité pour le maintien des deux classes".

Une réunion est prévue jeudi prochain, le 1er février à 20h30 à la Rouaudière, entre les parents, les élus et l'inspecteur de l'éducation nationale. 

L'inspection académique n'a pas souhaité répondre aux questions de France Bleu Mayenne. On nous explique simplement que des arbitrages sont en cours pour l'ensemble du département. La décision sera annoncée mi février, quand la future carte scolaire sera dévoilée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess