Éducation

La réforme des collèges expérimentée en Drôme-Ardèche

Par Germain Treille, France Bleu Drôme-Ardèche mercredi 23 septembre 2015 à 5:50

Une salle de classe dans un collège (Illustration)
Une salle de classe dans un collège (Illustration) © Max PPP

3 collèges drômois et 3 ardéchois viennent d'entamer des expérimentations sur l'accompagnement personnalisé et sur l'enseignement pratique interdisciplinaire, deux des principaux points de la réforme, un an avant sa mise en oeuvre généralisée.

Au total, 15 établissements dans l'académie de Grenoble sont labellisés "Education Nationale" pour ces expérimentations. Le ministère se basera sur leurs résultats, dans quelques mois, pour mieux appréhender la mise en place de la réforme en septembre 2016. Au collège Chamontin au Teil, qui expérimente la réforme, deux essais viennent d'être lancés. Le premier, c'est l'AP, l'accompagnement personnalisé. Le second, c'est l'EPI, l'enseignement pratique interdisciplinaire.

L'AP, avant sa généralisation, concerne cette année des élèves de 4ème dans l'établissement de la petite ville ardéchoise. Prenons un cours de mathématiques par exemple : travail par petit groupe de 4-5 élèves, certains ont un bon niveau, d'autres ont juste la moyenne, d'autres encore sont complètement réfractaires à la discipline. Le but est de créer une dynamique de groupe, de créer une effervescence collective pour que chaque ado en profite, améliore ses connaissances avec comme objectif d'éviter le décrochage

Quant à l'EPI, le collège du Teil a sans doute pris une longueur d'avance grâce à des projets qui sont menés depuis quelques années comme des classes "théatre", "archéologie" qui font appel à plusieurs matières : latin, français, histoire, maths. Ici, l'EPI va s'adresser à des 5ème sur des cours d'histoire et d'italien.  C'est de l'interaction entre les 2 disciplines sur un sujet précis avec la possibilité d'intervention simultanée des deux profs. Au Teil, c'est Venise le fil rouge, il y a des choses à dire, à raconter et à apprendre. Cette nouvelle formule d'apprentissage doit également amener à une production finale avant, cerise sur le gâteau, un voyage dans la cité lacustre. Les jeunes Ardéchois devront donc fabriquer un dépliant touristico-historique sur Venise. Ces tests grandeur nature sont censés déboucher, en janvier, sur un modèle opérationnel, le modèle qui servira à l'application de la réforme en septembre 2016.