Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

La rentrée à Toulouse : trois nouvelles écoles et des bureaux-vélos pour les élèves hyperactifs

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

35 000 élèves sont attendus dans les écoles primaires et maternelles de Toulouse. Parmi les nouveautés de cette rentrée 2019, des classes équipées de bureaux-vélos pour aider les enfants à se concentrer.

Les vélos bureaux de l'école Anne Frank de Chalon-sur-Saône. Ayoub, lui, est assis sur un gros ballon de gym.
Les vélos bureaux de l'école Anne Frank de Chalon-sur-Saône. Ayoub, lui, est assis sur un gros ballon de gym. © Radio France - Thomas Nougaillon

Toulouse, France

Pédaler en travaillant pour mieux apprendre ses leçons, les bureaux-vélos expérimentés en cette rentrée dans deux classes de Toulouse doivent aider les élèves qui ont du mal à se concentrer. Ces enfants qui ont besoin de bouger pourront pédaler sur ces vélos d’appartement surmontés d’un pupitre pour continuer à suivre le cour.

Favoriser la concentration

Les études que j’ai pu lire montrent que ces bureaux-vélo favorisent l’attention des enfants qui ont des troubles de la concentration, qui ont du mal à rester assis une journée entière en classe , et il y en a beaucoup   »  explique l’adjointe aux affaires scolaires Marion Lalane de Laubadère.

Marion Lalane de Laubadère.- adjointe aux affaires scolaires

« Cette expérimentation se fait en lien avec l’Education Nationale, il ne s’agit pas de faire pédaler tous les enfants toute la journée, c’est l’enseignant qui choisira à quel moment, quels enfants vont aller sur un bureau-vélo pour un temps défini. Ces bureaux-vélo pourront aussi servir de bureaux debout parce que certains enfants ont besoin de travailler debout pour se relaxer, se concentrer. Nous tirerons le bilan de cette expérience, avant d’étendre le dispositif des bureaux vélos dans d’autres écoles. »  Certaines classes sont également équipées de gros ballons de gym à la place des chaises.

Le bureau-vélo peut favoriser la concentration pendant la classe - Aucun(e)
Le bureau-vélo peut favoriser la concentration pendant la classe - Teck Active

Le dispositif des vélos-bureaux a déjà été testé par les élèves de Chalon-sur-Saône

Trois nouvelles écoles, mais toujours des préfabriqués

En cette rentrée, les 200 écoles primaires et maternelles de Toulouse vont devoir accueillir plus de 800 élèves supplémentaires cette année, le cap des 35 000 élèves doit être franchi pour la première fois. Trois nouvelles écoles vont ouvrir leurs portes, le groupe scolaire Georges Mailhos dans le nouveau quartier Malepère, l’école Germaine Tillon remplace l’école provisoire dans le quartier des Pradettes, tandis que le groupe scolaire Jean Zay ouvrira ses portes dans le courant de l’année dans le quartier Borderouge qui a beaucoup de mal à absorber l’afflux d’élèves, une nouvelle école avec des classes modulaires va d'ailleurs ouvrir en cette rentrée, chemin de Dortis. Dans la moitié des écoles de Toulouse , il y a un préfabriqué dans la cour, notamment pour l'accueil des Clae. La municipalité assure qu’un programme de construction de nouvelles école est déjà programmé.

"Sur les 206 école de la ville, il en reste quatre en préfabriqués et elles ont vocation à disparaître » assure l’adjointe aux affaires scolaires. 

Plus du quart du budget de la mairie est consacré à l’école, c’est notre priorité » assure le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc

L'école Georges Mailhos ouvre ses portes à la rentrée 2019 à Toulouse dans le quartier Malepère - Radio France
L'école Georges Mailhos ouvre ses portes à la rentrée 2019 à Toulouse dans le quartier Malepère © Radio France - Olivier Lebrun

Jean-Luc Moudenc - maire de Toulouse - fait le point de la rentrée scolaire

On pousse les murs pour les classes dédoublées

En cette rentrée, c'est aussi la fin du déploiement du dispositif des classes dédoublées en CP et  CE1 dans les 28 écoles des quartiers prioritaires classées REP et REP +. 2 400 élèves dans 200 classes peuvent désormais suivre ces classes dédoublées à 12 élèves. « C’est un dispositif concluant qui permet aux enseignants de consacrer plus de temps à des enfants qui ont des difficultés  – explique le maire Jean Luc Moudenc -  les résultats scolaires s’en ressentent dans le bon sens, mais nous avons dû adapter les locaux, cela n’a pas été toujours facile. » Pour ces classes dédoublées, il a fallu parfois installer du mobilier qui sert de cloison pour séparer la classe en deux. Dans certaines écoles, c’est la bibliothèque ou la salle informatique qui en fait les frais.

Des écoles peu accessibles aux handicapés

Un effort est fait cette année pour l'accueil des enfants handicapés, avec la première classe inclusive pour des enfants autistes en maternelle, à l’école Georges Mailhos. Elle est ouverte à de très jeunes enfants atteints de troubles autistiques qui ne peuvent être scolarisés dans une classe ordinaire.

Mais pour l'instant, 23 écoles sur 200 seulement sont accessibles aux fauteuils roulants. La mairie de Toulouse se donne pour objectif de rendre accessible la moitié des écoles à la fin 2020.

150 Atsem recrutées

Pour faire face au problème de l’absence d’Atsems dans les écoles maternelles, la ville recrute 150 Atsem en cette rentrée, pour s’occuper des enfants, notamment sur les temps périscolaires. « Une Atsem par classe, c’est désormais une réalité » assure Marion Lalane de Laubadère. Nous sommes la seule ville de France à avoir autant d’Atsem dans les écoles maternelle, mais aussi après l’école sur le temps périscolaire » ajoute l’adjointe aux affaires scolaires. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu