Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

La rentrée en Nord-Pas-de-Calais : mode d'emploi

jeudi 31 août 2017 à 6:00 Par Bénédicte Robin, France Bleu Nord

L'heure de la rentrée a presque sonné pour les quelques 824 000 élèves de la région Hauts-de-France qui reprendront le chemin de l'école dès ce lundi 4 septembre. Quels sont les changements pour cette rentrée 2017-2018 dans le Nord et le Pas-de-Calais ? Eléments de réponse.

Lundi, c'est la rentrée pour quelques 820 000 élèves des Hauts-de-France
Lundi, c'est la rentrée pour quelques 820 000 élèves des Hauts-de-France © Maxppp - Frédéric Dugit

Nord-Pas-de-Calais Picardie, France

La première rentrée scolaire de l'ère Macron se décline autour de quatre axes majeurs : la possibilité de revenir à la semaine de quatre jours, les classes de CP dédoublées pour les réseaux d'éducation prioritaire, le retour des classes bilangues au collège et un dispositif d'aide aux devoirs pour les collégiens.

Le retour à la semaine de quatre jours pour trois quart des communes

C'était une des grandes annonces du gouvernement : donner le choix aux communes et aux écoles de revenir à la semaine de quatre jours au lieu des quatre jours et demi. Dans le Nord, 79% des communes font le choix du retour à quatre jours. Elles sont 75% dans le Pas-de-Calais. Mais le rectorat précise que pour la plupart, hormis certaines grandes villes comme Tourcoing, Lens ou Calais, il s'agit de petites communes. Par conséquent, le nombre d'élèves concernés est moindre : entre 60% et 65% des élèves des deux départements. Par ailleurs, pour les communes qui restent à la semaine de quatre jours le fond d'aide dont elles bénéficient est maintenu (50 euros par élève et par an et de 90 euros dans les communes les plus en difficulté). Une manière d'assurer qu'il s'agit bien d'un "choix" et d'une "liberté" entière laissée aux communes et aux écoles, explique le recteur d'Académie de Lille, Luc Johann.

Luc Johann, recteur d'Académie de Lille (2ème en partant de la gauche) présente les dispositifs de la rentrée - Radio France
Luc Johann, recteur d'Académie de Lille (2ème en partant de la gauche) présente les dispositifs de la rentrée © Radio France - Bénédicte Robin

Plus de 150 collèges ouvrent des classes bilangues

Supprimées en partie avec la réforme du collège, les classes bilangues réintègrent les établissements qui le souhaitent. De fait à la rentrée, 190 collèges publics et 82 collèges privés de l'Académie de Lille ont annoncé proposer l'enseignement d'une deuxième langue vivante dès la 6ème. Il s'agit, à peu près, de la proportion qui existait avant la réforme du collège, précise le recteur d'Académie. Dans la même veine, 403 établissements (publics et privés) ont fait le choix d'augmenter le volume horaire des enseignements de latin et de grec ancien.

Des classes de CP à 12 élèves maximum

Le gouvernement a décidé de faire du 1er degré sa priorité et que 100% des élèves qui arrivent en 6ème maîtrisent les savoirs fondamentaux : lire, écrire, compter. Pour ce faire, la première grande mesure concerne l'éducation prioritaire : des classes de CP dédoublées avec 12 élèves maximum par classe. Cela sera effectif dès cette rentrée pour les classes de CP en réseau d'éducation prioritaire renforcée (REP+) pour 85% d'entre elles dans l'Académie. Pour les autres, (environ 60 sur 438), il y aura deux maîtres dans la classe. Ce dispositif doit être élargi aux classes de CE1 REP+ et au CP REP l'an prochain.

L'aide au devoir au collège à partir de la Toussaint

Les élèves de collège se verront offrir un accompagnement aux devoirs progressivement à partir de la rentrée des vacances de la Toussaint. Le dispositif "devoirs faits" sera proposé dans tous les établissements, gratuitement, à tous les élèves. L'idée serait de faire travailler les élèves par petits groupes sur une base de quatre heures par semaine, modulables en fonction des établissements. Ces groupes devront être supervisés par un enseignant mais les collèges pourront demander le renfort d'associations, de volontaires du service civique et des étudiants apprentis professeurs notamment.

L'Académie de Lille en quelques chiffres

  • 456 760 élèves du premier degrés
  • 212 591 Collégiens
  • 101 086 Lycéens
  • 54 317 Lycéens professionnels
  • 3 933 établissements : écoles (3 262), collèges (442) et lycées publics et privés sous contrat (229)