Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La rentrée scolaire promet d'être animée en septembre au collège de La Dullague à Béziers

-
Par , France Bleu Hérault

Les parents d'élèves du collège de la Dullague promettent des actions en septembre. Les violences aux abords de cet établissement ne cesseraient d'augmenter. Dernièrement, une surveillante a reçu des coups d'un élève. La semaine dernière, ils se sont rassemblés symboliquement devant l'établissement.

Entrée collége de La Dullague Béziers
Entrée collége de La Dullague Béziers © Radio France - Stéfane Pocher

Des parents d'élèves du collège de la Dullague se sont rassemblés symboliquement la semaine dernière (mardi 28 mai) devant cet établissement de 510 élèves pour réclamer des moyens supplémentaires. Seulement une quinzaine de parents élus de la FCPC étaient présents, mais avec le soutien remarqué d'autant d'enseignants qui appuient leurs revendications. Cette mobilisation est une alerte avant des actions plus importantes en septembre prochain.

"Nous voulons dire encore une fois au rectorat que la situation actuelle n'est plus possible".

Depuis des années, ils assurent avoir prévenu les pouvoirs publics d'une recrudescence de violence aux abords de l'établissement. De plus en plus de bousculades, d'incivilités... des élèves plus agressifs. Quelques jours avant cette manifestation, une surveillante a été blessée alors qu’elle intervenait pour séparer deux jeunes qui se battaient à la sortie des cours. Cette  AED (Assistants d'Éducation) a été en arrêt de travail après avoir reçu des coups par l'un des jeunes. Un élément déclencheur, qui a poussé les parents à se révolter. 

La multiplication des incivilités nous inquiète dit Karen Le Gressus, présidente de la FCPE à Béziers

"Les abords du collège deviennent de plus en plus dangereux". (un professeur)

Il faudrait au moins deux pions supplémentaires d’après eux. Les heures d'absence des AED ne seraient ni pourvues, ni remplacées. 

"Cette recrudescence n'est pas nouvelle. Nous ne cessons d'alerter à chaque conseil d'administration, mais nous ne sommes pas entendus. Nous n'avons aucun retour à nos courriers. On se moque de nous". 

"On se bat pour avoir plus de surveillants'' Simon Darchy, parent d'élève (FCPE)

Depuis des années les parents d'élèves du collège de la Dullague demandent des moyens supplémentaires et un classement en REP ou REP+ (zne d'éducation prioritaire). 

"Là, c'était un regroupement de quelques parents élus. Nous serons plus nombreux à la rentrée".

Dans le cortège, une quinzaine d’enseignants sont venus apporter leur soutien comme Cyril, professeur d'arts plastiques. Il enseigne ici depuis 13 ans. " Si on avait un peu plus d'enseignants et de surveillance, la situation serait plus confortable, pour nous, comme pour les élèves".

"Le quartier était bien plus tranquille avant"

Les parents demandent aussi à la mairie de Béziers d'intervenir afin d'éviter un drame. Voilà qui est dit. Reste à savoir si les menaces seront mises à exécution à la rentrée et si le rectorat portera une attention particulière à une situation devenue déplorable pour de nombreux parents, un avis partagée par de nombreux élèves. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess