Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

La Rochelle : le prof de maths réagit à la "censure" de TF1 après avoir corrigé une erreur dans "Demain nous appartient"

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Une des vidéos à visée pédagogique de Nicolas Herla a été bloquée par Youtube à la demande de TF1. L'enseignant en mathématiques a décidé de réagir, en publiant une nouvelle vidéo, adressée directement à la chaîne de télévision.

Nicolas Herla a publié une nouvelle vidéo dans laquelle il s'adresse directement à TF1
Nicolas Herla a publié une nouvelle vidéo dans laquelle il s'adresse directement à TF1 © Radio France - Marine Protais

La Rochelle, France

Un professeur de mathématiques de La Rochelle décide de réagir face à la "censure" de TF1. Nicolas Herla, enseignant au lycée Jean Dautet, publie régulièrement des vidéos de mathématiques sur sa chaine Youtube "jaicompris.com", destinée à aider les élèves en difficulté. Une mission "pédagogique" selon lui,  mais dont la dernière production n'a pas plu à TF1.

Il y a deux semaines, Nicolas repère une erreur diffusée dans le téléfilm de TF1 "Demain nous appartient", lors d'une scène de classe. Il décide alors de l'évoquer dans une nouvelle vidéo, de manière ludique, ce qui n'est pas au goût de la chaîne de télévision. En quelques heures, la vidéo est bloquée par Youtube, à la demande de TF1, pour atteinte aux droits d'auteur, assure l'enseignant. 

Une réplique en vidéo

A ses yeux, il est évident qu'il s'agit d'une "censure". Incompréhensible. Il décide de ne pas en rester là.  Il a d'abord tenté de négocier avec Youtube mais rien n'y fait. Depuis quinze jours, la vidéo est toujours bloquée. Seuls quelques milliers d'internautes ont pu la voir le jour de sa publication.

Exaspéré, Nicolas Herla a donc décidé de s'adresser directement à TF1, en postant une nouvelle vidéo ce dimanche soir.  

Ce qu'il faut comprendre, c'est que nous empêcher d'utiliser les erreurs qu'on voit dans les séries nous prive d'un super support pédagogique pour faire travailler nos élèves.

Des erreurs relevées dans les JT

Il assure que ce genre de vidéos plaît aux lycéens auxquels il s'adresse. "Ils accrochent tout de suite, c'est assez ludique, ils voient quelque chose de concret." 

En prenant des exemples issus du petit écran et en leur demandant de déceler eux-mêmes les erreurs, il affirme "contribuer à développer leur sens critique puisque ça leur permet de comprendre que ce qu'ils voient à la télé n'est pas toujours vrai."

Pour le prouver, dans sa nouvelle vidéo adressée à TF1, il a choisi deux extraits de journaux télévisés - de TF1 et de France 2. Dans l'un d'eux, un journaliste présent au 20H, fait "une grosse erreur de maths", régulièrement reprise par les enseignants à titre d'exemple. Voilà ce qu'il dit : 

C'est du jamais vu. Plus 6% par an pendant 5 ans, pas besoin d'avoir fait polytechnique pour voir que ça représente une hausse de 30%.

Le calcul est faux. Alors Nicolas veut s'en servir comme un "outil pédagogique"

"Je pense que TF1 a peur d'avoir une mauvaise image"

Le professeur de maths en est persuadé, "bloquer ce genre de vidéo n'est bon pour personne." Ni pour les élèves, ni pour l'image de la chaîne de télévision.

Je pense qu'ils [TF1, NDLR] ont peur d'avoir une mauvaise image. Mais tout le monde fait des erreurs ! Moi, ça m'arrive parfois d'en faire dans mes vidéos. Les élèves me le signalent et je les modifie. Je ne vais pas supprimer leurs commentaires en disant "c'est nul" !

L'enseignant demande donc que sa vidéo soit de nouveau visible sur internet. Et il ne compte pas mener ce combat seul face à TF1. Il vient de lancer une pétition en ligne en espérant obtenir le soutien des internautes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu