Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La secrétaire d'Etat Nathalie Elimas en Limousin pour renforcer l'éducation prioritaire en milieu rural

-
Par , France Bleu Limousin

La secrétaire d'Etat à l'éducation prioritaire est en visite en Limousin ce jeudi. Après la visite d'une école et d'un collège de Brive ce matin, Nathalie Elimas vient ensuite à Limoges pour présenter ses projets pour renforcer l'éducation prioritaire y compris dans les territoires ruraux.

La secrétaire d'état en charge de l'éducation prioritaire Nathalie Elimas est en visite en Corrèze et en Haute-Vienne ce jeudi
La secrétaire d'état en charge de l'éducation prioritaire Nathalie Elimas est en visite en Corrèze et en Haute-Vienne ce jeudi © Maxppp - Nathalie Saint-Affre

C'est dans l'académie de Limoges où les moyens n'augmentent pas et où il y a même des suppressions de postes comme par exemple en Corrèze que Nathalie Elimas est en visite ce jeudi pour présenter ses expérimentations en faveur de l'éducation prioritaire. Mais, selon la secrétaire d'Etat en charge de l'éducation prioritaire, le nombre de professeurs devant les élèves ne baisse pas, c'est le nombre d'élèves qui diminue de manière constante depuis plusieurs années.

Une nouvelle méthode expérimentée pour l'éducation prioritaire

Sur France Bleu Limousin, Nathalie Elimas affirme ce jeudi matin qu'il n'est pas question de supprimer les R.E.P (les réseaux d'éducation prioritaire) mais qu'à la rentrée prochaine une expérimentation sera lancée dans trois académies de Lille, Nantes et Aix-Marseille. "En aucun cas, nous ne touchons au zonage et à la carte des REP et REP +, mais nous faisons entrer dans l'éducation prioritaire de nouveaux publics, de nouveaux élèves et de nouveaux territoires" explique la secrétaire d'Etat. C'est donc la méthode qui change avec des moyens qui seront alloués non plus à un établissement mais de manière progressive selon les besoins.

L'éducation prioritaire c'est aussi dans les territoires ruraux

Ce que tient à préciser aussi la secrétaire d'Etat, c'est que l'éducation prioritaire ce n'est pas que pour les villes. "Nous voulons plus d'égalité sociale et territoriale" précise t-elle. Un dispositif qui s'appelle les territoires éducatifs ruraux va aussi être mis en place. "Il vise à mettre autour de la table l'ensemble des acteurs d'un territoire pour travailler à la réussite des élèves". Concernant enfin le plafonnement des classes de CP et de CE1 à 24 élèves, dans l'académie de Limoges 84 % des classes ont déjà franchi le pas, soit 10 % de plus que la moyenne nationale précise encore Nathalie Elimas.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess