Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"La stratégie de Jean-Michel Blanquer n'est pas bonne" estiment les enseignants du second degré en Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne
Laval, France

Une centaine d'enseignants ont manifesté devant la cité administrative de Laval ce lundi pour protester contre les choix d'orientations budgétaires du ministre de l'Éducation nationale pour 2019. L'occasion d'évoquer avec eux les problèmes quotidiens qu'ils rencontrent en classe.

Les enseignants du second degré rassemblés devant la cité administrative de Laval, le lundi 12 novembre 2018
Les enseignants du second degré rassemblés devant la cité administrative de Laval, le lundi 12 novembre 2018 © Radio France - Martin Cotta

Le gouvernement prévoit de supprimer 2.600 postes en 2019, plus 400 postes administratifs dans le second degré et de renforcer les effectifs dans les écoles primaires. Avec des classes surchargées au collège et au lycée, les difficultés augmentent au quotidien d'après les professeurs mayennais. 

"Ce n'est pas une question de pas vouloir donner davantage à l'école primaire, parce qu'en collège des élèves arrivent avec des acquis insuffisants, et c'est compliqué de rattraper ça derrière. Mais la règle aujourd'hui pour des classes de collège c'est 30 élèves, mais on ne peut déjà pas faire notre travail dans de bonnes conditions. Et là déshabiller Pierre pour habiller Paul ou l'inverse c'est clairement ça. Il y a des efforts à faire sur le primaire mais pas au détriment d'autres niveaux" - Gilles, professeur d'Histoire-Géographie au collège Paul Langevin à Évron

REPORTAGE | "Je ne suis vraiment pas content du travail que je peux faire"

C'était la première fois depuis huit ans, comme au niveau national, que les syndicats enseignants manifestaient ensemble en Mayenne (FSU, UNSA-Éducation, SGEN-CFDT mais pas la CGT-Educ). Une délégation est reçue en fin de journée, ce lundi, par le directeur académique des services de l'Éducation nationale.

Gilles, professeur d'Histoire-Géographie au collège Paul Langevin à Évron
Gilles, professeur d'Histoire-Géographie au collège Paul Langevin à Évron © Radio France - Martin Cotta
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu