Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
ALERTE ENLEVEMENT. Un enfant de 8 ans, Dewi, enlevé à Lannion par son père

Il manque encore une vingtaine d'animateurs périscolaires pour la rentrée à Besançon

-
Par , France Bleu Besançon

A quelques jours de la rentrée, une vingtaine de postes d'animateurs périscolaires sont encore à pourvoir à Besançon. Un travail à temps partiel pour encadrer les enfants dans les 65 écoles de la ville matin, midi, et soir.

Le recrutement des animateurs périscolaires pour la rentrée 2020 est toujours en cours à Besançon
Le recrutement des animateurs périscolaires pour la rentrée 2020 est toujours en cours à Besançon © Maxppp - Julio Pelaez

La rentrée approche à grands pas, et la ville de Besançon recherche toujours des animateurs périscolaires. Une vingtaine de postes sont encore à pourvoir. Le travail consiste à s'occuper des enfants des 65 écoles primaires bisontines, avant et après le temps scolaire, le matin, à midi à la cantine, et en fin d'après-midi.  Un job qui convient à des étudiants mais pas uniquement, il est ouvert à tous, jeunes et moins jeunes, précise Claudine Caulet, l'adjointe à la maire de Besançon chargée de l'éducation.  

"Si vous avez le BAFA, (Brevet d'Aptitude aux Fonctions d'Animateur), c'est un plus", explique l'élue, "mais si vous ne l'avez pas, on vous forme et on vous le fait passer".  Les animateurs périscolaires sont chargés de mettre en oeuvre des animations dans le cadre d'un projet éducatif, d'encadrer les enfants lors des repas à la cantine,  il y a aussi un rôle d'apprentissage de la citoyenneté.  

500 euros par mois pour 18 heures hebdomadaires

Ce travail à temps partiel  est payé environ 500 euros net par mois pour 18 heures par semaine.  La ville de Besançon a besoin d'environ 400 animateurs tout au long de l'année scolaire. "On en a un certain nombre à ce jour", précise Claudine Caulet, "mais on en recrute encore parce qu'on aime bien avoir une marge de manoeuvre positive".  D'autant que certaines personnes qui s'étaient engagées durant l'été n'ont finalement pas donné suite. Une vingtaine de postes sont encore disponibles. Si vous voulez en savoir plus ou postuler, tous les détails sont sur le site de la ville de Besançon. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess