Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La ville de Grenoble et le Camp des Milles renouvellent leur partenariat d'éducation

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu Provence

La ville de Grenoble a renouvelé son partenariat avec la fondation du Camp des Milles à Aix-en-Provence dans les Bouches-du-Rhône. Le but ? Former le personnel municipal ou encore des jeunes aux questions du racisme. Eric Piolle, accompagné d'élus, d'agents et d'association, s'est rendu sur place.

L'entrée du Camp des Milles à Aix-en-Provence
L'entrée du Camp des Milles à Aix-en-Provence © Radio France - Chloé Cenard

C'était la semaine de l'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme. À cette occasion, le mercredi 24 mars, une quarantaine de personnes de l'équipe municipale de la ville de Grenoble sont allés visiter le Camp des Milles. À l'origine, le bâtiment est une ancienne tuilerie. Le lieu a ensuite été utilisé dès 1939 comme un camp d'internement puis de déportation entre août et septembre 1942. Considéré comme l'antichambre d'Auschwitz, des milliers de personnes ont été envoyés en Pologne depuis Aix-en-Provence.

Le bâtiment a accueilli plus de 10 000 internés originaires de 38 pays différents
Le bâtiment a accueilli plus de 10 000 internés originaires de 38 pays différents © Radio France - Chloé Cenard

Eric Piolle, maire de Grenoble, a également signé une nouvelle convention de partenariat avec la fondation du Camp des Milles. Le partenariat était déjà en place de 2018 à 2020 : "Cette convention vise à ce que la fondation forme nos agents. Ils ont formé la centaine de policiers municipaux. Ils vont maintenant former des agents et des agentes d'accueil, nos jeunes en service civique, notre service des sports. Nous voulons cette formation car la lutte contre les discriminations et les violences, contre le racisme et l'antisémitisme c'est un entrainement. Il ne faut pas croire que c'est dans le passé. Il faut développer nos outils pour lutter contre ça de façon très concrète au quotidien"

Eric Piolle visite la première partie du musée du Camp des Milles
Eric Piolle visite la première partie du musée du Camp des Milles © Radio France - Chloé Cenard

Des visites historiques et éducatives

La visite débute par une petite vidéo de présentation puis des guides embarquent les groupes à travers les dédales du musée. Le lieu est divisé en trois parties : un volet historique, un volet mémoriel puis un volet réflexif et citoyen. Ici, l'idée est de sensibiliser au racisme et à l'antisémitisme. Notamment à travers des modules de formation, des ateliers et des visites sur place. En 2020, 25 jeunes issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) de Grenoble sont venus sur place et 100 agents de la police municipale ont été formés. La prochaine action du même genre aura lieu en octobre. 

Alain Chouraqui, président de la Fondation du Camp des Milles fait la visite du musée
Alain Chouraqui, président de la Fondation du Camp des Milles fait la visite du musée © Radio France - Chloé Cenard
Choix de la station

À venir dansDanssecondess