Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

La ville de Nîmes choisit de revenir à la semaine de quatre jours dans les écoles

mardi 9 janvier 2018 à 14:54 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère

Finie l'école le mercredi à Nîmes ! La ville fait le choix, comme le gouvernement l'y autorise, à revenir à la semaine de quatre jours. Ce sera à la rentrée scolaire 2018. Une demande va être faite dans ce sens au DASEN, le Directeur académique des services de l’Éducation nationale.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp -

Nîmes, France

La ville de Nîmes décide donc de revenir à la situation qui existait avant la rentrée 2014. Une semaine de quatre jours pour les 13.000 élèves de maternelle et de primaire.

C'est le résultat de la consultation organisée auprès des conseils d'école. Ils avaient jusqu'au 15 décembre pour donner leur réponse. Soixante-treize des 83 écoles ont répondu, 70 se sont prononcées en faveur du retour à la semaine de quatre jours (84%) et trois écoles élémentaires se sont déclarées en faveur du maintien de la semaine de quatre jours et demi (4%).

Plus d'école le mercredi à partir de la rentrée 2018

Les élèves auront cours les lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h30.

L'accueil périscolaire est maintenu mais il est décalé de 16h30 à 17h30 voire 18h. Les centres de loisirs sont ouverts le mercredi matin. 

Cet accueil continuera à être payant pour les familles, les tarifs étant établis en fonction de leurs revenus et du nombre d'enfants. La mairie indique que cette grille tarifaire sera adaptée aux nouveaux horaires .

La décision de la mairie a été transmise au DASEN, le Directeur académique des services de l’Éducation nationale pour que le ministère de l'Éducation nationale accorde une dérogation à la ville (décret du 27 juin 2017 sur l'organisation de la semaine scolaire).