Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

La ville de Nîmes récompensée pour ses cantines bio et locales

mercredi 15 novembre 2017 à 19:01 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

La ville de Nîmes a reçu ce mercredi à Paris le prix "Manger bio, local et sain, c'est politique". Elle était en concurrence avec de grandes agglomérations comme Toulouse ou Dijon.

30% des aliments servis sont issus de l'agriculture bio
30% des aliments servis sont issus de l'agriculture bio - Ville de Nîmes

Nîmes, France

Une quarantaine de villes étaient en compétition mais c'est Nîmes qui a reçu le prix. Il concerne la catégorie des gros volumes de production de repas. La cuisine centrale livre chaque jour 7.000 repas aux 54 cantines de la ville, soit 1,1 million de repas par an.

  • 30% des aliments sont issus de l'agriculture biologique

  • 40% des produits viennent de filières courtes et locales

  • 100% des crudités sont des produits frais

La cuisine centrale conditionne les produits bruts sur place. Ils sont grattés, épluchés, lavés et découpés sur place. Certains produits sont même directement préparés à l'école : fraises, tomates, ananas ou fromage à la coupe.

La ville de Nîmes consacre six millions d'euros par an à la restauration scolaire. C'est l'entreprise SHCB qui a obtenu le marché en septembre 2016. Pour lui permettre d'assurer les engagements du cahier des charges, la Ville a développé un partenariat avec la Chambre d'agriculture du Gard (approvisionnement via des circuits courts ).

C'est une diététicienne qui élabore les menus et vérifie la provenance des produits. La cuisine centrale transforme ses déchets verts en compost qu'elle transmet au service Espaces Verts de la Ville .