Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Pour l'Unsa Grand Est, laisser penser que les profs sont disponibles pour cueillir des fraises, "ça énerve"

Réaction très agacée ce jeudi de Magali Leclaire, la secrétaire régionale de l'Unsa éducation dans le Grand Est, après les propos de Sibeth Ndiaye. La porte-parole du gouvernement parlait d'"enseignants qui ne travaillent pas en ce moment", du fait de la fermeture des écoles à cause du coronavirus.

En raison du Coronavirus, Covid 19, un enfant fait l'école à la maison : exercices de maths, tableau avec alphabet, tablette numérique. Mars 2020.
En raison du Coronavirus, Covid 19, un enfant fait l'école à la maison : exercices de maths, tableau avec alphabet, tablette numérique. Mars 2020. © Radio France - Aurélie Lagain

Les propos et les excuses qui ont suivi ont du mal à passer chez certains enseignants, notamment dans le Grand Est. Ce mercredi, lors d'un point presse, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a évoqué des "enseignants qui ne travaillent pas en ce moment" au moment où l'on estime que certains citoyens pourraient donner un coup de main pour les récoltes dans le sud de la France. Sibeth Ndiaye s'est depuis excusée. Mais ces propos ont fait mal selon Magali Leclaire, secrétaire régionale de l'Unsa éducation dans le Grand Est : 

"Effectivement, ça a fait beaucoup de mal quand on sait que nos collègues sont mobilisés pour la continuité pédagogique, certains qui accueillent les enfants de soignants. On fait notre maximum pour les enfants, les familles. Laisser penser que nous ne serions pas à l'école, donc en repos, donc disponibles pour aller cueillir des fraises, ça fait très mal, ça a énervé voire démobilisé certains."

Magali Leclaire, Unsa Education Grand Est : "ça fait très mal"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu