Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La réouverture de tous les collèges et lycées interroge la FCPE des Landes

-
Par , France Bleu Gascogne

Ce jeudi après-midi, Jean-Michel Blanquer a annoncé la réouverture en zone verte de tous les collèges et lycées le 2 juin prochain. Lors de sa conférence de presse, le ministre de l'Education nationale a déclaré que les lycées allaient rouvrir le 2 juin.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Tim Somerset

Depuis la fin du confinement, le 11 mai, seules les écoles maternelles et élémentaires, ainsi que les classes de sixième et de cinquième au collège ont repris, mais au ralenti et uniquement en zone verte. À partir du 2 juin, les lycées pourront rouvrir, ainsi que les classes de quatrième et de troisième, a annoncé Jean-Michel Blanquer lors de la conférence de presse du gouvernement ce jeudi 28 mai.

Dans les Landes, la FCPE (fédération des conseils de parents d'élèves) parle d'une bonne chose "à condition qu'on arrive à raccrocher les décrocheurs". Sa présidente Marie Lahitette a des doutes; elle qui pointe également les problèmes d'organisation que ces réouvertures vont engendrer.

Un risque de saupoudrage

"Dans quelles conditions cela va être mis en place localement", s'inquiète la présidente landaise. "Il y a des établissements actuellement qui accueillent les 6èmes et 5èmes toute la semaine. Avec l'arrivée des 4èmes et des 3èmes sur les établissements où il n'y a que les collèges, ou sur les établissements où il y a les deux et où les lycéens vont arriver: peut-être que les enfants n'auront plus école tous les jours par exemple. Ils n'auront école qu'une semaine sur deux. Or je préfère que les enfants aillent à l'école sur un emploi du temps équilibré et que ce ne soit pas du saupoudrage. C'est une décision qui est générale mais qui va avoir des conséquences locales totalement différentes d'un établissement à un autre. Si c'est une semaine sur deux, certes ils repartent à l'école mais que 15 jours. Est-ce que c'est utile?"

Autre annonce très attendue par les lycéens , leurs parents et leurs professeurs, elle concerne l'oral du bac de français. L'épreuve qui jusque-là était maintenue est finalement annulée. "J'ai entendu les inquiétudes face à une situation exceptionnelle qui entraînait une inégale préparation" de cette épreuve, a expliqué Jean-Michel Blanquer. Le ministre de l'Éducation a donc annoncé qu'elle sera "validée par le contrôle continu". La FCPE des Landes applaudit "une très très bonne nouvelle. Pour travailler un oral, le distanciel n'est pas du tout adapté, explique Marie Lahitette. Cela se travaille avec le professeur en face à face. Pas derrière un écran d'ordinateur!"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu