Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Landes : une centaine de manifestants se rassemblent contre la loi Blanquer à Mont de Marsan

-
Par , France Bleu Gascogne

Ils sont professeurs, instituteurs ou encore parents d'élèves, tous, s'opposent à la loi Blanquer sur " l'école de la confiance" et sur la réforme du lycée. Une centaine de personnes se sont rassemblés sur la place Saint-Roch à Mont-de-Marsan ce samedi matin

Ils étaient une centaine de manifestants sur la place Saint-Roch de Mont-de-Marsan
Ils étaient une centaine de manifestants sur la place Saint-Roch de Mont-de-Marsan © Radio France - François-Pierre Noel

Mont-de-Marsan, France

" Direction, espèce en voie de disparition" ou encore " Blanquer, prend l'argent ailleurs", les pancartes affichées sont unanimes et contre la réforme prévue dans les écoles primaires et dans les lycées par le ministre de l'Education Nationale, Jean-Michel Blanquer. Le texte de loi a été voté en février dernier à l'Assemblée Nationale mais doit encore passer au mois de Mai devant le Sénat. 

"Un proviseur de collège ? Ce sera impossible de le rencontrer rapidement" s'inquiète un parent d'élève

Ils étaient une petite centaine de manifestants sur la place Saint-Roch de Mont-de-Marsan. Ce qui inquiètent la plupart d'entre eux, c'est un amendement au projet de loi Blanquer, il donne naissance à des "établissements publics des savoirs fondamentaux", dont l'objectif est de rassembler en une seule entité un collège et une ou plusieurs écoles du même secteur. Pour certains, ça signifie la fin des directeurs d'écoles. 

Nicolas est professeur de SVT (Sciences et vie de la terre) mais aussi parents de deux enfants en école primaire à Benquet, il s'inquiète d'une déshumanisation de l'école rurale : " La direction d'école, c'est elle qui impulse les projets dans les écoles, c'est elle que l'on peut rencontrer à tout moment pour des soucis ou pour l'organisation des événements comme le carnaval ou les spectacles de fin d'année. Sans les directeurs d'écoles, c'est la vie de village qui est mise à mal. Un proviseur de collège ? Ce sera impossible de le rencontrer rapidement."

La réforme du Baccalauréat toujours contestée

D'autres parents d'élèves s'inquiète de la réforme du Baccalauréat prévue pour 2021 comme Cécile, son fils est en troisième mais il réfléchit déjà pour les spécialités qu'il devra choisir à la fin de la seconde au lycée : " A 15, 16 ans, il va devoir savoir quel métier il veut faire et dans quel lycée il doit aller pour avoir les spécialités qu'il souhaite. " 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu