Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réouverture des écoles en Creuse : l'inspecteur d'académie souhaite "ramener progressivement les élèves"

-
Par , France Bleu Creuse

Les enfants vont reprendre le chemin de l'école en Creuse à partir de demain, mardi. Combien seront-ils ? Pourquoi certains parents redoutent cette rentrée des classes au mois de mai. Laurent Fichet, le Directeur Académique des Services de l'Education Nationale en Creuse est ce matin notre invité.

Laurent Fichet, l'inspecteur d'académie
Laurent Fichet, l'inspecteur d'académie © Radio France - Sophie Peretti

"Chaque parent doit se décider en fonction de ses convictions, en fonction de ces contraintes". Laurent Fichet comprend les parents qui redoutent de renvoyer leurs enfants à l'école, mais l'inspecteur d'académie tient à les rassurer. "De manière globale,  on peut dire que la situation est maitrisée, les conditions de reprises ont été étudiées et vérifiées dans chaque école pour que toutes les contraintes sanitaires soient respectées". Alors combien seront-ils à reprendre mardi le chemin de l'école ? "Il ne s'agit pas de faire du nombre, le président de la République l'a dit, il s'agit de ramener progressivement les élèves vers l'école. Ce n'est pas un concours,  pour savoir qui ouvrira le plus d'écoles ? Notre priorité, c'est de ne pas laisser autant que possible les enfants sans scolarisation pendant six mois".

Une rentrée progressive

Selon l'inspecteur d'académie, il y aura ce mardi "57 écoles encore fermées sur les 151 que compte la Creuse et à terme d'ici 2 à 3 semaines, on ne devrait plus avoir que 21 écoles fermées". Dès ce mardi, les écoles d'Aubusson, et de Dun-le-Palestel vont rouvrir, "mais attention, pas tous les niveaux, de façon très progressive et pas avec tous les élèves dans chaque niveau". A partir de jeudi, il y aura "une 2e vague, sans doute la plus important avec Guéret, la plupart des écoles de la Communauté de communes de Creuse Confluence avec aussi Bourganeuf". Et la semaine suivante, d'autres villes comme La Souterraine ou Saint-Vaury vont commencer à partir du lundi 18 mai à reprendre progressivement. "L'idée, c'est vraiment que chacun prenne le temps de réfléchir à la mise en oeuvre du protocole sanitaire national, c'est vraiment ça qui est important". 

Une certaine expérience

Mais comment faire respecter à des enfants, les gestes barrières, la distanciation sociale ? "On a l'expérience maintenant depuis plusieurs semaines, avec l'accueil des élèves dont les parents ont du travailler durant la crise. On a bien vu que les enfants peuvent respecter les gestes barrières, il faut simplement au début, les former, bien leur expliquer les choses, prendre le temps. Et c'est pour cela que l'accueil se fera par tout petit groupe et si ensuite on s'aperçoit qu'un élève a un comportement qui ne convient pas, on demandera aux parents qu'ils reviennent le prendre parce qu'il n'est pas question de prendre des risques à ce sujet là".

Et pour les autres ?

"Les enfants qui ne vont pas pouvoir retourner à l'école parce qu'il n'y aura pas de place ou parce que leurs parents ne le souhaiteront pas, ces enfants vont continuer à suivre des cours à distance avec les enseignants. Ils ont et je les en remercie, ils ont réussi à trouver beaucoup de solutions pour continuer l'enseignement avec les enfants pendant cette période de confinement. Et ils vont continuer avec ceux qui ne pourront pas venir à l'école parce que les écoles ouvrent avec 10, 11 ou 12 places au lieu de 20 ou 30 donc si ce n'est pas possible il y aura des solutions qui seront proposées en lien avec  la DDCSPP, avec des animateurs sportifs, culturels pour éviter que les élèves restent confinés".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess