Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Laval : maman d'enfant autiste cherche structure d'accueil désespérément

-
Par , France Bleu Mayenne

C'est l'histoire d'une maman à bout de nerf. Depuis des mois, cette Lavalloise attend la reconnaissance de l'autisme lourd de son petit garçon, pour pouvoir l'inscrire, à la rentrée, dans une structure adaptée. Maintenant qu'elle l'a, il n'y a pas de place pour lui. Juste une liste d'attente.

Lilouan et sa maman
Lilouan et sa maman - Elise Borde

Elise Borde est Lavalloise. Son petit garçon de 5 ans est lourdement handicapé. Il souffre d'autisme, un autisme lourd qui l'empêche d'être scolarisé. " Il ne communique que par pictogrammes, par images", explique la maman. Jusqu'à présent, le petit garçon est accueilli dans une UEM, une classe spéciale dans une école ordinaire, Le Petit Prince, à Laval. Mais, à la rentrée, il sera trop grand et il devra quitter l'école. Sauf que, à ce jour, il n'y a aucune place pour le recevoir dans les structures adaptées à son handicap. La maman risque de devoir quitter son emploi pour s'occuper de son fils. 

Des mois à attendre une certification

Pour avoir une chance d'être admis à la SATED de Laval, la structure adaptée aux enfants autistes, il faut recevoir une certification de la CDAPH, la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées. Et ça, il a fallu des mois pour qu'Elise finisse par l'obtenir, sésame indispensable, pour une prise en charge. A tel point, qu'elle a créé une page Facebook pour alerter les élus. 

Lilouan, 5 ans
Lilouan, 5 ans - Elise Borde

L'attente, encore

A présent que le petit Lilouan a obtenu la certification de son handicap, il doit encore attendre. Il se retrouve sur une liste d'attente. Pour l'instant, pas de place à la SATED. C'est l'ARS, l'Agence Régionale de Santé, qui a pouvoir de créer les structures et les places. Dans le département, sur 3.000 enfants en situation de handicap, quatre sont dans la même situation de Lilouan. 

Ouverture de plusieurs classes à la rentrée

A la rentrée prochaine, l’ARS devrait ouvrir deux unités d’enseignement maternelle et élémentaire pour les enfants autistes, afin de maintenir la politique d’école inclusive portée par l’Agence Régionale de Santé. En septembre 2020, une plateforme d'orientation et de coordination a été ouverte, capable de proposer aux familles, dès les premiers signes d'alerte, l'accès à des interventions précoces pour les enfants de 0 à 6 ans, sans attendre le diagnostic. 

Un million d'euros a été versé pour un pôle de compétences et de prestations externalisées ( PCPE) pour contribuer à la gestion des listes d'attente. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess