Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

"Le bac s'est fait sans eux !" : à Châtellerault, la moitié des enseignants surveillants au bac étaient en grève

-
Par , France Bleu Poitou

A Châtellerault, près de la moitié des enseignants prévus initialement pour surveiller les 1ères épreuves du baccalauréat était en grève ce lundi matin. Ils étaient 10% au niveau de l'académie de Poitiers. Mais les épreuves se sont déroulées normalement. D'autres personnels ont remplacé les absents.

Illustration
Illustration © Maxppp - Maxppp

Poitiers, France

Mauvaise surprise ce lundi matin au lycée Berthelot de Châtellerault : pour le premier jour du bac, la moitié des surveillants d'épreuves ne se sont pas présentés en salle d'examen. Une trentaine d'enseignants sur 75 ont suivi le mot d'ordre de grève lancé par plusieurs syndicats de professeurs. Mais pas d'incidence sur le déroulement des épreuves de philosophie. 

Des secrétaires et assistants d'éducation pour surveiller les épreuves

A Châtellerault, au lycée général et technologique Marcelin Berthelot, le proviseur raconte comment s'est passée cette première journée d'examen : "il y a des professeurs qui n'étaient pas prévus sur le planning et qui étaient là ce matin. Ils nous ont proposé de rester pour assurer le bon déroulement des épreuves. Mais la majorité des suppléances ont été réalisées par des personnels de secrétariat et par des assistants d'éducation"

"Ces personnels ont été mis en doublure avec des enseignants plus chevronnés de manière à ce que dans une salle, on puisse avoir une personne d'expérience et un novice en matière de surveillance", explique Yannick Thévenet, le chef d'établissement.

"L'objectif, ajoute-t-il, c'était quand même que les élèves puissent composer dans les meilleures conditions possibles. Il était important de trouver des solutions et que les élèves puissent rester sereins". Ce qui a été le cas, heureusement, termine le proviseur.

10% de grévistes dans l'académie de Poitiers

Dans un communiqués, les syndicats se félicitent de la hauteur de la mobilisation même si au niveau de l'académie de Poitiers, le rectorat ne relève que 10% de grévistes dans le second degré. Dans leur communiqué, les syndicats résument leur position : "Blanquer fait ses réformes sans nous… le bac se fera sans nous !" Face à l’absence de prise en compte de leurs revendications, les organisations ont par ailleurs décidé de reconduire la grève demain mardi 18 juin "pour une école publique et égalitaire sur tout le territoire", comme ils disent.

Préavis de grève reconduit pour demain mardi

A Poitiers, les enseignants sont invités à se rassembler à 8h30 devant le lycée Camille Guérin avant de se réunir en assemblée générale à 10h devant le rectorat.